voulez
vous
vivre ?

fr | en
Le blog
Where you want to live ?

Le Blog

The Archinovo Prize is the first architecture prize dedicated to contemporary houses in France. Every two years, discover the latest in French construction in terms of individual houses! Created by the architect Delphine Aboulker, the Archinovo Prize is the first architecture prize to honor architects' houses and the agencies that designed them. It is also an opportunity to make the general public aware of the contribution of contemporary architecture to individual housing and to fight against the prejudices that often label architecture as expensive and reserved for an elite. Finally, it is an opportunity to create a regular meeting place for architectural innovation in the service of comfort and well-being. Supported by the FrenchMinistry of Culture and Communication,the Pavillon de l'Arsenal andthe Cité de l'Architecture et du Patrimoine, this event is designed to promote young contemporary architecture in the field of individual housing. It rewards the best houses built in France, taking into account their architectural and environmental qualities. 2012 - 10 years later - 2022 This year marks the 10th anniversary and the 6th edition of the first prize for the new architect's house in France. Calendar May 1 to 31, 2022:online public voting June 2022:Jury meeting Fall 2022:Awards night Discover the houses for the 2022 edition
Inspirations
Agency of Bordeaux
À l’aube de l’automne 2021, un projet innovant a vu le jour au large du Mozambique, plus particulièrement sur l’île de Benguerra. Sur des plages privées à perte de vue, il est désormais possible de découvrir le Kisawa Sanctuary, le tout premier hôtel bâti à partir de matériaux imprimés en 3D.  Ce concept innovateur doit son existence à Nina Flohr, directrice artistique et femme d’affaires suisse. Depuis quelques années, elle était désireuse de réaliser ce projet en respectant son environnement, propice à se fondre dans ces paysages propres de la côte orientale de l’Afrique. Selon l’entrepreneuse « Il était primordial de nous assurer que Kisawa était intégré à la fois culturellement et écologiquement au Mozambique ». L’idée étant bien de minimiser l’impact sur l’écosystème local en respectant l’habitat naturel.  « L’architecture de Kisawa doit être en continuité et en harmonie avec le paysage » ajoute-t-elle.                                                                                                                                  En effet, Kisawa Sanctuary n’a pas été placé de façon aléatoire. L’île de Benguerra est la deuxième plus grande île de l’archipel de Bazaruto ; une archipel faisant partie des trésors cachés du monde. Il s’agit d’une destination réputée pour faire de la plongée et du snorkeling dans certains des plus beaux récifs coralliens du monde. On retrouve également un parc marin national du WWF abritant certains des écosystèmes subtropicaux les plus riches et les moins explorés de l’océan indien. Nina Flohr explique : « Le tourisme en Afrique tourne autour du safari et de la conservation des espèces sauvages. On oublie souvent que la faune et la flore marines sont aussi extrêmement riches », c’est pourquoi l’une des nombreuses raisons ayant poussées la femme d’affaire à se tourner vers les technologies d’impression 3D était qu’elles servent à restaurer le récif corallien au large du Mozambique.  Destination paradisiaque et loin de toute civilisation, le Kisawa Sanctuary jalonne 300 hectares de forêts, de plages et de dunes de sables, situé à l’extrémité sud de l’île. Il chevauche cinq kilomètres de côtes intactes de sable blanc dont les eaux regorgent de baleine à bosse, de dugongs, de raies, de dauphins, de tortues et de requins baleines.  Niché au coeur de ces paysages, l’hôtel de luxe abrite 22 bungalows sur mesure répartis soit dans des criques abritées soit placés dans les dunes, surplombant l’océan infini. Chaque bungalows se différencient les uns des autres et se fondent parfaitement dans le décor comme le désirait Nina Flohr. Ils possèdent tous une à plusieurs chambres, une piscine et terrasse privées, son propre front de mer et des prestations d’excellence. Entre modernité et tradition, cet hôtel offre une appréciation optimale de l’environnement naturel, vous faisant plonger au coeur de la faune et la flore avec un maximum d’intimité.  Caractérisé comme le premier centre de villégiature imprimé en 3D au monde, on retrouve un maximum de matériaux fabriqués à partir de sable et d’eau de mer. La décoration tels que des vases, petit mobilier, et vaisselle est également née de l’imprimante.  Lieu paradisiaque et surtout dépaysant, l’hôtel rentre dans la catégorie ultra-luxe et débute son prix d’entrée à 5000 € la nuit. Hôtel atypique, ressourçant, éco-responsable, naturel et au concept innovateur, nous vous invitons à cliquer ici pour en savoir davantage : https://kisawasanctuary.com
Inspirations
Agency of Paris
Cet hôtel insolite est reservé aux adultes et est situé à environ 1h de la ville d'Alicante, en pleine nature espagnole. De simples maisons en bois (dédiées à l'accueil d'animaux malades) à un hôtel durable dans la nature. C’est le chemin parcouru ces cinq dernières années par Daniel Mayo Pardo, architecte et fondateur de VIVOOD. En 2013, il débute un projet entrepreneurial reposant sur la conception de maisons durables et préfabriquées. En 2015, il se lance dans le secteur hôtelier et décide de concevoir, construire et s’occuper de VIVOOD, le premier hôtel proche de la nature en Espagne.                      VIVOOD Landscape Hotels est né avec l’intention de créer et de consolider un nouveau concept d’hébergement durable, respectueux de l’environnement et intégré à la nature, en pariant sur un luxe apparent. Il se compose de 25 suites indépendantes et de 10 villas avec piscine privée intimement disposées le long de 84 000m² de terrain, au milieu des pins et des oliviers. Le long d'un chemin descendant, on retrouve 2 superbes piscines à débordement surplombées par le restaurant de l'hôtel. Tout proche, le Spa, doté d'une immense piscine intérieure et d'un parcours aquatique entièrement vitré offrant une vue inégalable sur la vallée. L’ameublement est signé Varaschind se caractérisant par un design simple, raffiné, un trait linéaire et pur avec un goût moderne. Les matériaux sont légers, pratiques et orientés vers le maximum de confort. Les finitions des transats et des chaises recréent les couleurs environnantes, les reflets changeants du soleil sur l’eau et sur l’architecture.  ​ Vous l'aurez compris, au Vivood Landscape Hotel, la relaxation est reine. Toutes les suites de l'hôtel proposent une grande baie vitrée faisant face à la vallée et aux montagnes environnantes, offrant des vues inoubliables à toute heure de la journée. ​ Au petit matin, le choix le plus compliqué de la journée s'impose : où prendre votre petit déjeuner ? Au choix, dégustez le avec vue depuis la terrasse du restaurant ou profitez en directement au lit ou dans votre piscine privée. ​ Au bas de ce lieu incroyable, le lac de Guadalest à la couleur bleu éclatante. À quelques minutes en voiture, le village El Castel de Guadalest avec son château, ses points de vue et ses restaurants typiques de la région.  En seulement trois ans depuis son ouverture, VIVOOD a reçu plus de quinze prix et distinctions nationaux et internationaux dans les domaines du tourisme, du développement durable, de l’architecture, du design et de l’innovation. Le groupe hôtelier travaille actuellement à l’élaboration d’un nouvel hôtel de ce type pour développer ce concept d’hébergement dans d’autres régions d’Espagne. Nos équipes Ateliers, Lofts et Associés ont eu l'immense privilège de tester cet étalissement hors du commun lors du dernier séminaire en Février. Incroyable expérience que nous recommandons 1000 fois…   Site web: www.vivood.com Insta: @vivoodhotels Sources textes: Vivood.com, https://varaschin.it,  Crédits photos: Vivood Landscape Hotel, Spotlist, archdaily.com
Group
Agency of Paris
Aujourd’hui, certains quartiers rochelais attirent la majorité des investissements immobiliers. La crise sanitaire a impacté sur la demande des clients, qui s’orientent principalement dans des quartiers comme La Genette, l’hyper-centre, le Mail, Fétilly, etc. Cependant, certains quartiers aspirent à rivaliser et tentent de retrouver de leur attractivité, grâce à des projets innovants orchestrés par la municipalité. Pôle d’échange multimodal du quartier de la gare  En effet, le projet le plus important de la ville à ce jour concerne le quartier de la gare. C’est dans ce quartier qu’émerge un pôle d’échanges multimodal. Cette construction représente un véritable enjeu pour l'évolution des pratiques de déplacements dans l'agglomération, mais est aussi un enjeu urbain et économique. Ce réaménagement pratique et esthétique du parvis de la 2 ème plus belle gare SNCF de France vise à en faciliter l’accès, à encourager l’utilisation des modes de transports alternatifs à la voiture, à fluidifier la circulation et à mettre en valeur la grande qualité architecturale de l’édifice. Ainsi, l’ajout d’une gare routière permettra aux rochelais de profiter de tous les modes de transport à l'été 2022 : train, bus, vélo, auto-partage, marche à pied, voiture, taxis, etc. De plus, un nouvel accès Sud qui se fera par la passerelle reliant le centre-ville et les quartiers de Tasdon et Villeneuve-les-Salines, sera une véritable liaison piétonne et cyclable. De ce fait, le marché immobilier rochelais, déjà très dynamique, considère le quartier de la gare comme un quartier à fort potentiel d’investissements, au regard du nombre grandissant de télétravailleurs, pour lesquels la localisation du quartier est très stratégique, et des aménagements en cours sur la zone. Ainsi, on trouve de nombreux projets immobiliers neufs entre le boulevard Sautel et le quartier adjacent de Tasdon, de la part de promoteurs comme Realités, Logis Neuf, etc. Ainsi, autour de la gare, les prix des logements de ces projets s’élèvent aux alentours de 350 000 euros, cependant, on observe des prix nettement plus élevés pour les logements situés au nord de la gare, puisque le quartier se rapproche du centre, avec des prix au mètre carré avoisinants les 4 600€ tandis que le côté sud de la gare, correspondant au quartier de Tasdon, offre des prix plus attractifs à hauteur de 4200€ le mètre carré. Quartier Joffre- Rompsay à La Rochelle Situé à proximité du centre-ville de La Rochelle, le quartier Joffre-Rompsay va se transformer au cours des prochaines années, en un quartier à dominante d’habitat. En effet, on envisage la construction de 1 200 logements environ sur l’ensemble du secteur. Mais l’axe structurant du projet reste le canal de Rompsay. Long de 24 kilomètres, il s’étend de La Rochelle à Marans, en traversant plusieurs communes intermédiaires : il se découvre à pied, à vélo ou en canoë. C’est à travers un décor verdoyant propices à des balades en famille que serpentent ses eaux. La ville prévoit également de revaloriser l’environnement naturel de ce canal. À travers le projet Joffre-Rompsay, la ville cherche à réaménager les espaces publics pour favoriser les déplacements doux le long des berges et renforcer l’appropriation des bords du canal de Rompsay par la population. Les voiries existantes seront ainsi révisées, la déchèterie actuelle sera remplacée par le nouveau site des 4 Chevaliers, en construction sur la commune de Périgny, et l’îlot Joffre connaîtra une revalorisation très importante puisque la ville prévoit un réaménagement complet de celui-ci. En effet, situé à l’interface entre le centre-ville et le secteur résidentiel de Rompsay, l’îlot Joffre est aujourd’hui peu valorisé malgré un potentiel certain, c’est pourquoi un aménagement urbain de qualité permettra d’y créer de nouvelles fonctions et de profiter du fort potentiel paysager du canal, aujourd’hui prisé par promeneurs, pêcheurs et cyclistes. Suite à la démolition des entrepôts, le secteur est en grande partie en friche à ce jour.  Ainsi, l’îlot Joffre proposera des fonctions diversifiées. Un quartier entre habitat pavillonnaire et nouveaux bâtiments devrait émerger, remplaçant les entrepôts d’activité pour un renouvellement urbain plus qualitatif. Conservatoire de musique et de danse (labellisé « Bâtiment à énergie positive »), parkings et hôtels, devraient également voir le jour, le tout sous une architecture moderne et innovante. D’ailleurs, le quartier accueillera des appartements mais aussi des maisons individuelles, afin de favoriser une certaine « mixité de formes urbaines » (selon les termes de Jean-Philippe Plez, élu à l’urbanisme de la ville deLa Rochelle). De fait, l’îlot proposera 190 logements montant de R+2 à R+7 avec des stationnements, le but étant d’ouvrir les habitations sur le et d’offrir des espaces extérieurs à la plupart d’entre elles. Le projet d’urbanisme du quartier. s’ajoute à un atout de taille, sa position géographique. En effet, situé à moins de 10 min à pied du Vieux Port, du centre- ville et de la gare, il est également un choix intéressant pour les actifs et pour les familles. En somme, le quartier s’apparente comme étant idéal pour un investissement locatif futur. Boulevard Sautel Le boulevard Sautel, axe majeur d’entrée de la ville et quartier habité, est à la fois un lieu de passage et de vie.  L’enjeu autour de celui-ci est de fait assez important, c’est pourquoi lamunicipalité de La Rochelle envisage de le repenser le boulevard pour offrir aux habitants du quartier et aux usagers un nouvel environnement plus pratique et plus agréable.Le projet prévoit aussi bien la requalification des espaces publics que la construction de logements, et mise principalement sur les transports en commun et les mobilités douces, les services et équipements, les espaces publics, la vie commerçante, l’habitat... Concernant les espaces publics, on oriente les politiques en faveur des mobilités, avec la création d’une voie de bus en site propre, des pistes cyclables et cheminements piétons, mais aussi des aménagements favorisant le lien social (place publique, équipements publics…) le tout en accordant une place importante à la nature (alignements d’arbres, jardins familiaux…). Les logements quant à eux vont également évoluer dans le quartier puisqu’on y prévoit 20 % de logements locatifs sociaux (sous condition de ressources), 15 % de logements en accession abordable (en-dessous du prix du marché) et 65 % de logements libres. Quartier Prieuré Lafond Depuis le déménagement du Centre de Formation d’Apprentis (CFA) à Lagord, la municipalité de La Rochelle envisage la métamorphose complète du quartier du Prieuré Lafond. En effet l’espace libéré par le CFA offre l’opportunité d'imaginer un quartier plein de vie à seulement quelques pas du centre-ville, tout en préservant l’identité et la douceur de vivre propres à Prieuré-Lafond. Il est aussi question de valorisation du patrimoine bâti (« Le Château ») et naturel (cours d’eau du Lafond), au potentiel encore inexploité aujourd’hui, ainsi que des liaisons avec les quartiers voisins. C’est avant tout autour du cours d’eau Lafond que la ville souhaite orchestrer cet aménagement. L’objectif dans ce quartier, est de proposer une nouvelle offre de logements accessibles à tous, et équipé de services et d’équipements de proximité. Concrètement, la municipalité envisage le réaménagement de l’avenue du 11 novembre pour qu’elle soit sécurisée et apaisée. Les axes cyclistes et piétons aménagés dans la nouvelle centralité du quartier et le long du Lafond ont été approuvés par les riverains tout comme la promenade piétonne en bord du Lafond, qui pourrait prochainement accueillir des équipements sportifs comme un City Stade par exemple. Le déplacement de l’Intermarché est aussi en cours deréflexion, puisqu’il permettrait de libérer un espace accueillant commerces et services pour une vraie vie de quartier. Après avoir questionner les habitants du quartier, la municipalité constate que pour tous, un souhait de trouver des bâtiments a l’architecture sobre et des espaces résidentiels conviviaux (jeux pour enfants…) et de qualité (espaces de verdure…) est exprimée. L’architecture, la mixité sociale et l’ambiance de quartier sont notamment évoquées, et l’on soulignera la demande de modes de constructions écologiques et des logements dotés d’extérieurs (balcons, terrasses) notamment pour les logements familiaux. Sur l’ambiance résidentielle, les différentes propositions ont concerné des jeux ou squares en bas d’immeuble, deszones tampons entre l’espace public et les immeubles (jardins, barrière végétale espaces de verdure), des résidences ouvertes (non fermées) pour y faciliter la circulation. Pour les logements situés entre le stade et l’école, une majorité souhaite que les immeubles les plus hauts se situent au Nord et à l’Ouest avec une descente progressive vers l’Est. Les constructions les plus hautes stratégiquement placées pour occasionner les moins de vis-à-vis pour les habitations existantes et pour l’école. On envisage des logements en R+4 voir R+5, et la réalisation de logements étudiants est à l’étude. Actuellement, ce quartier adjacent au centre-ville, comprend un prix au mètre carré allant de 4600 à 5000€ environ. Des promoteurs s’intéressent à ce quartier qui poursuit son développement, comme Kaufman Broad ou George et Parfait Immobilier. Le programme de renouvellement urbain du quartier de Villeneuve-Les-Salines À l’est de La Rochelle, Villeneuve-les-Salines connaîtra d’ici peu, une restructuration et un réaménagement de son cœur de quartier avec, notamment, la rénovation ou la reconstruction des services publics de proximité. En effet, le quartier Villeneuve-les-Salines émerge au début des années 70 avec des barres d’immeubles qui comprennent plus de 800 logements servant à répondre à l’arrivée croissante et soudaine de la population. Cependant, lorsque le nombre de constructions s’est avéré suffisant, le chantier s’arrête brusquement. Cet arrêt précipité a complètement déstructuré l’aménagement de l’espace. Depuis, la situation n’a pas évolué ; la population s’appauvrit et ne se renouvelle plus à Villeneuve-les-Salines. Les 2500 logements sociaux représentent 80 % des logements et concentrent près de 8 000 habitants, dont un tiers au chômage (32 %).  La Rochelle vise à rétablir davantage la mixité et la cohésion sociale en attirant de nouvelles populations, réhabiliter plus durablement l’habitat et diversifier l’offre de logements, soutenir le développement économique et social en accueillant des activités économiques productives, à l’origine de création d’emploi notamment, maintenir l’animation du cœur de quartier et réaffirmer la place de la nature (aménagement des abords des lacs). En effet, doté de nombreux équipements publics et commerciaux, Villeneuve profite d'un secteur associatif dynamique et d'un environnement naturel exceptionnel grâce aux marais et aux lacs attenants. Cet ambitieux programme s’échelonnera sur plus de 10 ans. A travers celui-ci, la ville entend répondre aux enjeux majeurs de ce quartier prioritaire, à savoir une amélioration du cadre de vie pour ses 7000 habitants et une attractivité retrouvée.  Aussi, ont y prévoit la construction, démolition, reconstruction et/ou réhabilitation de logements, de services et équipements publics (tels que les trois groupes scolaires, le centre de loisirs, la Mairie de proximité, le centre social, la Maison de la Petite enfance…), ainsi que la requalification des espaces publics et commerces. (De plus, l’ensemble du projet de réaménagement du quartier s’inscrit dans la volonté du territoire de devenir un espace « zéro carbone » en 2040.) Programme d’actions de prévention des inondations de Port-Neuf à La Rochelle Pour une meilleure gestion des risques littoraux, l’Agglomération de La Rochelle et les communes littorales ont lancé des Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI), à la suite de la tempête Xynthia. C’est dans ce cadre que débutent en novembre 2019, les travaux de Port-Neuf, à La Rochelle, pour une durée de 2 ans. L’objectif est de protéger le quartier d’une submersion marine supérieure de 20 cm à celle atteinte par Xynthia en édifiant des ouvrages tout le long de la côte, principalement des enrochements et des murets. Par la même occasion, le projet a permis à Port-Neuf d’améliorer les cheminements piétons et cyclables et de créer de nouveaux espaces publics tout en gardant un superbe panorama sur l’Atlantique. Ainsi, cet aménagement fait également office de promenade et différents belvédères seront aménagés le long de celle-ci, mais également du mobilier urbain et des chaises longues en bois.Enfin, l’accès à l’estran, aux zones de sable et de galets et aux activités nautiques, sera amélioré. Concernant l’immobilier à Port-Neuf, il faut compter 4300€ par mètre carré. Le quartier, aspire à se développer et pourtant, le nombre de logements ne semble pas s’accorder avec cette ambition. En effet, pour éviter une inflation soudaine du prix de l’immobilier à La Rochelle et à Port-Neuf, on a besoin d’une offre de logement plus importante. Cet enjeux explique le conflit d’intérêt qui se tient dans le quartier depuis quelques temps. En effet, il semblerait que l’église Saint-Joseph de Port-Neuf soit vouée à la démolition. Le diocèse se voit obligé de s’en séparer en raison de sa vétusté et du coûts excessif des réparations nécessaires, estimés à 3,2 million d’euros. C’est pour cette même raison que la ville de La Rochelle ne préemptera pas l’édifice. Ainsi, le promoteur Bouygues Immobilier serait le plus enclin à acquérir la bâtisse, en dépit de la volonté des habitants de convertir ce lieu en un espace culturel ou associatif. Cependant, la municipalité assure qu’elle ne peut s’opposer à ce projet qui permettrait d’éviter une éventuelle inflation des prix de l’immobilier, d’autant plus que le programme de Bouygues Immobilier offrirait 10 à 20% de logements sociaux et 25 à 30% seront des logements abordables pour de jeunes couples voulant devenir propriétaires ou locataires. La métamorphose de la Pallice Alors délaissé pendant plusieurs années, La Pallice, le quartier le plus à l’Ouest de la ville de La Rochelle, retrouve désormais de sa vitalité d’antan. Il est vrai qu’à la fin des années 90, La Pallice se voit qualifié de quartier malfamé, et pourtant, quelques années plus tard, le secteur commence à être réinvestie, d’abord par des cabinets d’avocats et de médecins, puis par une multitude d’autres commerces, bureaux, cabinets, etc. Il faut dire que La Pallice jouit désormais d’un vaste programme de réaménagement, qui s’articule principalement autour du Boulevard Emile Delmas. Depuis le départ du bar restaurant Aquarelle, la municipalité a entrepris d’investir l’espace laissé par l’établissement. De nombreux logements, accessibles à tous, y verront notamment le jour. Mais cette ambition de créer de nouveaux logements ne concerne pas uniquement l’ancien emplacement du bar restaurant ; la destruction effective du siège de la compagnie Delmas-Vieljeux et la disparition des bains douches laisseront placent à des immeubles d’habitations pour l’un et à des logements sociaux pour l’autre. Principalement connu pour son grand port maritime, (classé 6 e  au rang des grands ports maritimes de France en tonnage), le quartier est également célèbre pour son incontournable marché. Ce dernier se déroule tous les dimanches place de Montréal, un lieu qui devrait connaître une réhabilitation de taille, afin que celle-ci devienne un lieu de vie durable et respectueux de l’environnement tout en conservant son marché. L présentation publique du projet est prévue pour le début de l’année 2023. Le quartier, désormais revigoré, aperçoit déjà les résultats de sa nouvelle réputation. De plus en plus de personnes s’y installent et le marché immobilier se retrouve de fait, encore plus tendu qu’il ne l’était déjà. D’ailleurs, cette croissance de population s’est traduit par l’ouverture de plusieurs classes dans les écoles de La Pallice. Toutefois, les établissements scolaires ne sont pas les seuls à bénéficier de ce phénomène qui s’opère à La Pallice. Les promoteurs immobiliers jouent des coudes pour parvenir à obtenir la moindre parcelle et le nombre de projets immobiliers explosent. En effet, pour seulement un tiers d’appartements contre deux tiers de maisons individuelles, un équilibre tend à se rétablir. Accentué par la volonté de la ville de proposer des logements abordables, le phénomène permettrait pour beaucoup de devenir primo-accédants à La Rochelle. Ainsi, des promoteurs comme LogisNeuf ou Mediatim se sont d’ores et déjà lancés dans des projets immobiliers en adéquation avec la transformation du quartier, et qui devraient voir le jour dans quelques années.
Real Estate Advice
Agency of Paris
123431

RECEIVE OUR NEWS