voulez
vous
vivre ?

fr | en
Actualités


voulez
vous
vivre ?

Actualités

L’île rose, la fantastique histoire de Giorgio Rosa L’île rose, la fantastique histoire de Giorgio Rosa
Inspirée de l’expérience de l’ingénieur Giorgio Rosa, la mise en scène de l’incroyable histoire de L’île de la rose fait un carton depuis sa sortie mercredi 9 décembre sur Netflix. À la fin des années 60, Giorgio Rosa imagine l'île de la Rose, une micro nation au milieu de la mer Adriatique à 12 kilomètres de la ville de Rimini, une micro-nation. Il conçoit et finance lui-même avec l’aide de ses amis, la plateforme de 400m tenant debout grâce à des colonnes fortifiées qui touchent le fond de la mer et finit par la déclarer indépendante le 1er mai 1968. L’île possédait un nom « Esperantista respubliko de la Insulo de la Rozoj », une monnaie propre, un drapeau, un dialecte officiel l’Espéranto. En 1968, l’ingénieur Giorgio Rosa décide de s’autoproclamer président de la République de l’Ile. Au sein de l’île on retrouve un bar, un restaurant, une boîte de nuit et un magasin de souvenirs. Elle a commencé à attirer l’attention des étrangers qui voulaient se détendre en pleine mer, loin du chaos de cette époque avec la guerre au Vietnam et le printemps de Prague. L’ingénieur voyant le succès de son projet imaginait même de créer quatre étages supplémentaires à sa plateforme. Malheureusement cela va provoquer un combat entre l'ingénieur et la classe politique italienne, qui voyait cette micro nation comme un moyen de gagner de l’argent grâce aux visiteurs tout en évitant les taxes italiennes. Au bout du 55ème jour, le 24 juin 1968, les militaires italiens prennent d’assaut l'île, puis le 11 février 1989 la marine italienne attache des explosifs à la plate-forme et fait couler la micro nation de Giorgio Rosa. Les vestiges de son rêve gisent désormais au fond de la mer adriatique. https://www.youtube.com/watch?v=ZSAV3P_fVH8&feature=emb_title « L'Incroyable Histoire de l'île de la Rose », comédie italienne de Sydney Sibilia, avec Elio Germano, Fabrizio Bentivoglio, Tom Wlaschiha… 1h57. Source image : https://aventurasnahistoria.uol.com.br/
Lifestyle
Agence de Paris
Pozzo di Borgo : L'Hotel particulier de Karl Lagerfeld Pozzo di Borgo : L'Hotel particulier de Karl Lagerfeld
Karl Lagerfeld a vécu à l’hôtel Pozzo di Borgo, une demeure historique dotée d’une cour d’honneur et d’un jardin, à Saint-Germain-des-Prés, entre boiseries précieuses et salons d’apparats. Visite d’un lieu exceptionnel dont le grand couturier a loué le premier étage pendant des années. « C’est un lieu pour dormir, prendre son bain et travailler », nous confiait Karl Lagerfeld à propos de son appartement futuriste du quai Voltaire à Paris. Avant d’investir ce 350 mètres carrés niché dans un immeuble de 1820, le grand couturier vivait dans l’un des plus beaux hôtels particuliers de Paris au 51, rue de l’Université dans le VIIe arrondissement – toujours rive Gauche, donc. Appelé successivement hôtel de Maisons, hôtel de Soyecourt puis Pozzo di Borgo, le bâtiment est édifié en 1706 par l’architecte Pierre Cailleteau (dit Lassurance) sur commande de François Duret ; en 1707, Claude de Longueil, marquis de Maisons, en fait l’acquisition et devient le premier propriétaire de ce joyau architectural entre cour et jardin. C’est en 1732 que la famille de Soyecourt, une dynastie noble de Picardie, prend possession de l’hôtel et entreprend de grands travaux de rénovations au cours desquels les intérieurs sont métamorphosés par l’architecte Pierre Mouret entre 1749 et 1751. D’une rare finesse, les boiseries sculptées du salon de réception sont l’œuvre de l’ébéniste et ornemaniste Jacques Verberckt qui signe ici un véritable chef-d’œuvre d’inspiration Grand Siècle. Les lieux seront aussi remaniés au XIXe siècle par le suisse Joseph-Antoine Froelicher pour le compte de la famille Pozzo di Borgo dont l’un des héritiers n’est autre que Philippe Pozzo di Borgo, qui a inspiré l’histoire du film Intouchables. Karl Lagerfeld le côtoiera régulièrement en emménageant au premier étage de la résidence où il loue pendant quelques années des appartements privés avec vue sur la cour d’honneur – il y aurait même installé un équipement sportif particulièrement pointu. Inscrit au registre des monuments historiques depuis 1926, l’hôtel Pozzo di Borgo – reconnaissable à son portail attribué à Claude-Nicolas Ledoux –, a été acquis par le président gabonais Ali Bongo le 21 avril 2010. © article : admagazine.fr © photo : guettyimages
Lifestyle
Agence de Ailleurs
Les trois plus beaux défilés de la fashion week Les trois plus beaux défilés de la fashion week
La fashion week Parisienne s’est déroulée fin janvier dernier pour présenter la collection haute couture printemps-été femme. À cette occasion, les maisons de mode ont dû composer avec de nombreuses contraintes liées aux mesures sanitaires. Les créateurs ont redoublé d’imagination pour un décor plus surprenant que jamais, en choisissant un format digital. Pour les autres, ils ont voulu maintenir leurs défilés physiques avec un nombre restreint d'invités. Louis Vuitton Nicolas Ghesquière a présenté son défilé Louis Vuitton Printemps-été 2021 femme à la Samaritaine, monument historique à l’architecture Art Déco et aux fresques Art Nouveau dont la réouverture est prévue dans les prochains mois. Un show «phygital» pour respecter les mesures sanitaires, Louis Vuitton met en scène deux défilés avec 200 invités chacun. Le show est également disponible en livestream pour les invités qui n’ont pas pu faire le déplacement depuis l’étranger ainsi que pour les internautes. La collection présente des modèles inédits et la réinterprétation des classiques, on y trouve des références au voyage ainsi qu'à l'esthétique rétro-futuriste. Un décor surprenant grâce aux détails vintage, aux escaliers mécaniques et à la verrière laissant une lumière incroyable. Une scénographie époustouflante, où les mannequins défilent dans un décor vert pour les invités présents, ou au cœur du film Wings of Desire, de Wim Wenders pour les spectateurs du live. Fendi : C’était le défilé le plus attendu de la saison, une grande première pour le créateur anglais Kim Jones qui présente la nouvelle collection Printemps-été 2021 Femme pour la première fois en succédant le célèbre créateur Karl Lagarfeld. Un défilé en direct,100% digitalisé, sans public, au sein du célèbre Palais Brongniart avec un casting cinq étoiles : Bella Hadid, Naomi Campbell, Kate Moss ou encore Demi Moore… Un défilé inspiré par sa passion profonde pour le Bloomsbury, ce groupe réunissant des artistes et intellectuels du romantisme Anglais du début du XIXe siècle. Des looks romantiques et androgynes autour du glamour rétro, qui nous font voyager dans le temps. Un décor façon galerie des glaces, Kim Jones signe une nouvelle ère Fendi où l’esprit de famille et la force féminine sont les valeurs ultimes. Dior: À l’occasion de la collection haute couture Printemps-été femme, le réalisateur Italien Matteo Garrone, récompensé à Cannes pour Dogman et Gomorra, est appelé pour réaliser le film « Le château du tarot » mis en ligne le 25 janvier dernier. Un univers symbolique et magique autour de la collection couture imaginée par Maria Grazia Chiuri. On se retrouve dans une atmosphère onirique, au décor féérique, plongée dans une histoire de quête d’identité où se croisent les figures emblématiques du jeu divinatoire. Le film se déroule dans un magnifique palais en Italie où les acteurs sont tous vêtus de pièces haute couture de la nouvelle collection. Les personnages incarnent les arcanes majeurs du jeu de tarot. La maison Dior a voulu s’inspirer de l’une des passions de son fondateur légendaire, Christian Dior pour l’art divinatoire et pour la tendance mystique. La pandémie a bouleversé notre quotidien et c’est toute l’industrie de la mode qui est perturbée. La fashion week se réinvente et les maisons de haute couture redoublent d’inventivité grâce à la technologie qui a su venir en aide pour développer les interactions digitales et repenser le contenu pour maintenir le lien avec leurs communautés. Dans ce contexte, il est primordial pour les marques de mode de soigner leur présence en ligne pour espérer prospérer sur le marché. Crédit photo : https://www.francetvinfo.fr/
Lifestyle
Agence de Paris
L’achat en copropriété : avantages et inconvénients L’achat en copropriété : avantages et inconvénients
La copropriété est définie comme étant "tout immeuble bâti ou groupe d'immeubles bâtis dont la propriété est répartie, entre plusieurs personnes, par lots comprenant chacun une partie privative et une quote-part de parties communes". 
 La copropriété présente donc des avantages et des inconvenants. Afin de vous guider au mieux dans vos projets d'acquisitions, nous avons décidé de faire le point pour vous aider à y voir plus clair. 
 
 Quels sont les différents avantages de la vie en copropriété ?  
 L'ENTRETIEN ET LES RÉPARATIONS SONT À LA CHARGE DE LA COPROPRIÉTÉ En effet, quand on est propriétaire d’un bien, on dépense des sommes astronomiques pour l’entretien et les réparations relatives à notre habitation. Alors que quand on est en copropriété, c’est le concierge de l’immeuble qui s’occupera de résoudre vos petits soucis résidentiels. Par exemple, pour les problèmes de plomberie, le concierge est formé pour ce type de réparation.  
 LA SÉCURITÉ EN COPROPRIÉTÉ 
 Les cambriolages sont malheureusement plus fréquents dans les maisons individuelles offrant plus d’intimité, laissant le champ libre aux cambrioleurs, il faut donc installer un système de sécurité dont l’abonnement est onéreux. En copropriété, les chances d’être cambriolé sont réduites car l’ensemble des frais relatifs à la sécurité de l’immeuble entrent dans les charges de copropriété.  
 DES COMMODITÉS SUR PLACE 
 Plus rare mais néanmoins existant, certaines copropriétés disposent d'une piscine, d'une salle de sport ou encore d'un jardin commun. Ces services permettent de créer une bonne ambiance et de pouvoir compter sur ses voisins en cas de problème ! DES FRAIS PARTAGÉS 
 Une copropriété coûte moins cher qu’une propriété normale car les frais sont partagés. Plus il y a de copropriétaires, moins les charges de copropriété seront lourdes. Chaque dépense contribue à l’amélioration du confort des copropriétaires et apporte de la valeur ajoutée à la copropriété. 
 Au contraire, quels sont les inconvénients de la vie en copropriété ?  LES PROBLÈMES DE VOISINAGE 
 C’est le problème le plus fréquent en copropriété : les troubles du voisinage. Ce type de problème est encore plus fréquent quand on commence des travaux de rénovation dans l’immeuble, les copropriétaires ne sont pas toujours d’accord en ce qui concerne les différents choix à faire. De plus, il n’est pas rare d’entendre des personnes se plaindre de voisins bruyants.  
 LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ 
 En copropriété on paye les services que l’on utilise mais également ceux non utilisés ( réparation, entretien, sécurité… ), pour les frais de stationnement il faut croire que même si nous ne sommes pas véhiculés nous devrons payer des frais ou encore d’ascenseur si nous sommes au rez-de-chaussée.  
 RÉNOVER UN BIEN EN COPROPRIÉTÉ 
 Cela peut poser des problèmes en copropriété, en effet, il y a de fortes chances que cela puisse engendrer du bruit, impacter le confort des habitants. Il faut donc demander un permis de rénovation à la municipalité et au syndic de la copropriété.  
 Si vous avez pu trancher et faire votre choix, n'hésitez pas à nous confier votre recherche !
Immobilier
Agence de Paris
Les quatre programmes à voir pour les fans de déco Les quatre programmes à voir pour les fans de déco
Depuis quelque temps, Netflix se diversifie afin de proposer à sa clientèle un large choix de programmes. La plateforme propose un catalogue très divers, avec différents reportages, documentaires et séries autour de la décoration, de l’architecture et du design. Il y en a pour tous les goûts : visite de maisons d’architectes, découverte d’intérieurs insolites, conseils déco et rangement… La plateforme est devenue une véritable référence pour tous les fans de design. Avec l’hiver et ce froid glacial, on a bien envie de prendre une pause et de regarder une série sous la couette. Voici les programmes à ne surtout pas rater ! The Great Interior Design Challenge Dans cette série de télé réalité britannique, neuf architectes d'intérieur amateurs se retrouvent en compétition pour essayer de décrocher le titre de “Britain’s best amator interior designers”. Le but est de se démarquer en rénovant un lieu habité de manière originale en trois jours tout en respectant le brief des clients et le budget de 1500 livres. The World's Most Extraordinary Homes Dans cette série, deux passionnés d’architecture, Piers Taylor architecte multi-récompensé et l'actrice britannique Caroline Quentin, font un road trip à la recherche de maisons extraordinaires. Au programme, 4 épisodes : « Moutain », « Forest », « Coast » et « Underground » ou encore « Japon », « Portugal » et « Etats Unis ». Chaque épisode étudie ainsi le lien étroit entre l'habitation et son environnement mais aussi la démarche architecturale, artistique ou le parti-pris radical des propriétaires. L’Art du rangement avec Marie Kondo Aujourd’hui synonyme de sérénité, Marie Kondo possède une communauté de plus de 2 millions d’adeptes, ce succès, elle le doit à sa méthode si convoitée mélangeant rangement et sérénité d’esprit. Elle débarque sur Netflix avec une série sous forme de télé réalité de 8 épisodes. Elle coache des candidats aux problématiques diverses pour qu’il fasse le tri autant à leur domicile que dans leur tête. Venez chez moi, j'ai relooké ma maison Mini-série de 8 épisodes, elle suit les aventures de Genevieve Gorder et Peter Lorimer, désigner et expert en immobilier. Ils parcourent les Etats-Unis afin d’aider les propriétaires à transformer leurs biens pour en faire des best-sellers sur les plateformes de location en ligne. Cette série reflète la nouvelle ère de l’industrie locative avec le vif succès notamment d’airbnb. Source photo: https://www.ellequebec.com/
Lifestyle
Agence de Paris
Notre sélection des quatre hôtels les plus insolites du monde Notre sélection des quatre hôtels les plus insolites du monde
Voyager s’avère complexe en cette période. Toutefois, cela reste possible ! Quoi de mieux que de trouver un hôtel qui nous fasse vivre une expérience . Le monde du voyage et de l’hôtellerie met tout en œuvre pour que les voyageurs se sentent vraiment en sécurité. Donc si vous voulez partir à la découverte de lieux uniques et d'aventures, voici notre sélection des quatre hôtels les plus insolites du monde ! 1. Ma’in Hot Springs, Jordanie Proche du côté jordanien de la mer Morte se trouve Ma’in Hot Springs, un complexe facilement accessible situé sur un terrain spectaculaire du Moyen-Orient et très vivant. Hôtel de luxe au coeur de la nature en Jordanie, dans un décor isolé de montagne et de chutes d’eau. Le lieu dispose d’un spa, situé sous l’une des chutes d’eau thermales naturelles qui atterrissent dans la piscine principale. Un séjour relaxant idéal. 2. Hôtel Magic Mountain, Chili Au Chili, au nord de la Patagonie, un hôtel unique en son genre est abrité au coeur d’une forêt. Il a été construit aux airs de montagne en forme de cône, il a été pensé comme le village de hobbit dans la saga « Le Seigneur des Anneaux ». Pour accéder à la Montaña Magica Lodge, il faut traverser un pont suspendu en corde. Avis aux amateurs de sensations fortes et de dépaysement, cet hôtel se mérite ! Grâce à sa situation excentrée et difficile d’accès, il est très peu fréquenté et éloigné du tourisme de masse. On ne se lasse pas d’admirer les montagnes de la réserve naturelle Huilo Huilo. C’est donc tout naturellement que cet hôtel de charme suit une trame écologique et se positionne comme établissement éco-friendly. Ainsi, l’eau utilisée est chauffée naturellement par les volcans de la réserve. L’idéal pour se reposer loin de tout ! 3. Tree hotel, Suède Niché en Laponie suédoise dans le petit village de Harads, à une soixantaine de kilomètres du cercle polaire Arctique, le Treehotel est entouré de forêts et d’étendues d’eau. Les chambres d’hôtels sont des cabanes perchées dans les arbres à une hauteur variant entre 4 et 6 mètres de hauteur, en pleine forêt et avec vue imprenable ! L’hôtel est insolite et unique en son genre, loin des chambres classiques, il se compose de cabanes extravagantes cachées dans les arbres. Le dépaysement est assuré. 4.Hôtel Kakslauttanen, Finlande Le Kakslauttanen Hôtel, situé dans la Finlande arctique, offre de nombreux igloos de verre où l’on peut admirer les aurores boréales dans la nuit arctique. L’hôtel offre également à ses hôtes des chalets de bois rond traditionnels ou des igloos de glace, histoire de comparer une nuit dans la chaleur d’un sac de couchage et une autre dans une caverne de glace. Pendant l’hiver, le complexe propose des escapades en traîneaux à chiens ou en moto de neige, le patinage sur glace ou la pêche sous la glace. Il est également possible d’aller à la chasse aux aurores boréales lorsqu’elles ne se montrent pas au-dessus de l’igloo. Pendant l’automne et l’été, il est possible d’aller à la pêche, de visiter le parc national en vélo ou à pied en randonnée. On peut profiter des soins du spa de l’hôtel toute l’année, grâce aux bains de vapeur et aux cuves thermales situés un peu partout à travers le domaine. Passez une nuit de rêve dans un igloo de verre pour contempler les aurores boréales en Laponie ! Crédit image : https://www.anothermag.com/fashion-beauty/3182/the-magic-mountain-lodge-chile
Lifestyle
Agence de Paris
Focus sur la plus grande maison du monde Focus sur la plus grande maison du monde
À Los Angeles, le domaine The One bat des records, avec une surface habitable de plus de 9 700 mètres carrés et un prix estimé à 350 millions de dollars. Visite guidée d’une maison qui entre tambour battant sur le marché de l’immobilier. Il aura fallu près d’une décennie de travail de conception et de développement pour que la maison présentée comme « la plus chère du monde » soit enfin prête pour son gros plan. Située sur une parcelle de 2 hectares dans l'enclave chic de Bel Air à Los Angeles, les intérieurs de la propriété bien nommée The One, de plus de 9 700 mètres carrés habitables, sont restés jusqu’à présent un secret bien gardé. Entouré de rigoles sur trois côtés de la maison et d’une piste de jogging, le domaine semble flotter au-dessus de la ville. Construite en huit ans et nécessitant plus de 600 travaux, la maison a été conçue par l'architecte Paul McClean, qui a été contacté par Nile Niami, producteur de cinéma et développeur foncier. Avec ses plafonds de 8 mètres de haut, l'entrée principale de la maison mène à de nombreux espaces communs offrant une vue panoramique à 360 degrés sur l'océan Pacifique, le centre-ville de Los Angeles et les monts San Gabriel. L'entrée compte un point d'eau doté d’une sculpture et un pont. L’utilisation du noir, du blanc et du gris dans toute la maison était une demande de Nile Niami qui voulait une palette neutre pour ne pas faire d’ombre au paysage et aux panoramas. La maison compte 42 salles de bains, 21 chambres à coucher, une suite principale de 500 m2, un garage pouvant contenir 30 voitures avec deux platines de présentation, un bowling, un spa, un cinéma de 30 places, une « aile philanthropique » (d'une capacité de 200 personnes) pour des galas de bienfaisance, des capsules flottantes surplombant Los Angeles, une plateforme d’observation du ciel de 900 m2 et cinq piscines. Kathryn Rotondi, la fondatrice de KFR Design, a contribué à la décoration des lieux en façonnant des espaces distinctifs qui se fondent les uns aux autres malgré la taille impressionnante de la maison. « Je me suis laissé guider par les éléments “Ouah” de l'hôtellerie », explique la décoratrice qui s'est tournée vers les grandes marques d'hôtels de luxe comme Aman, Bvlgari et Baccarat. La palette de couleurs, les textures douces et l'éclairage de la maison sont de leur côté une ode à la boutique Tom Ford de Rodeo Drive, chère au coeur de Nile Niami et Paul McClean. La collaboration entre Creative Art Partners et Art Angeles a permis à la propriété de présenter une impressionnante collection d'œuvres d'art, notamment une installation de Stephen Wilson et un panneau noir et argent de Niclas Castello. Une importante collection de meubles sur mesure vient pour sa part de l'éditeur Showroom. En raison des réglementations récentes de la ville, une maison de cette ampleur ne pourra plus être construite à Los Angeles, ce qui signifie que The One restera véritablement unique en son genre. Le moment est désormais venu de trouver l’acquéreur idéal. Les agences californiennes The Beverly Hills Estates et Compass s'attellent déjà à éplucher leur listing en quête de l’heureux élu. © texte : ADmagazine © photo : Douglas Friedman
Immobilier
Agence de Paris
La vision du Corbusier La vision du Corbusier
Posté le 07/01/21 La vision du Corbusier
Des Quartiers modernes Frugès jusqu’aux cités radieuses, Le Corbusier a longtemps travaillé sur le thème du logement collectif. En appliquant ses recherches sur le Modulor à son concept d’unités d’habitation, en libérant de nombreux espaces communs et en cherchant des solutions constructives nouvelles, l’architecte a voulu resserrer les liens entre les habitants et créer les conditions d’une vie harmonieuse. Au prix d’une synthèse intellectuelle globale qu’il poursuit pendant trois décennies, Le Corbusier s’attache à penser le monde né des massacres de la Première Guerre mondiale, de la révolution russe d’octobre 1917, de l’arrivée à maturité d’innovations techniques, de la conscience d’une expansion démographique et d’une croissance urbaine irréversibles. Ces dernières condamneraient les villes de structure moyenâgeuse, devenues insalubres, à s’étendre jusqu’au désordre pour accueillir les familles qui tenteraient d’y survivre. La rénovation urbaine par des percées de type haussmannien, l’embellissement de l’espace public, la construction de réseaux collectifs semblent trop lents et les cités-jardins trop peu denses pour enrayer la dégradation des conditions de vie et résoudre la question que pose Le Corbusier dès 1920 : comment organiser la ville contemporaine pour que l’homme re trouve sa dignité et établisse l’indispensable cohésion sociale et culturelle qui empêchera le retour des conflits ? Faciliter la diffusion des nouveaux rapports sociaux Imprégnés des idées socialistes de la révolution d’Octobre, urbanistes et architectes du nord de l’Europe élaborent les organisations urbaines et les immeubles susceptibles de faciliter la diffusion des nouveaux rapports sociaux qu’ils souhaitent voir s’instaurer. En France, Le Corbusier répond en conjuguant humanisme, hygiénisme, progrès technique et conscience de l’impact de la vitesse sur la ville contemporaine. Il complète cette vision du monde nouveau par la recherche des moyens constructifs permettant d’édifier rapidement de telles villes et l’étude de l’espace favorable à l’épanouissement de la vie des familles ouvrières. Pendant trente-cinq ans, de 1922, où il expose à Paris le projet d’une Ville contemporaine de trois millions d’habitants, à 1955 où est inaugurée la Maison radieuse de Rezé-lès-Nantes, il concentre toute son attention sur cette problématique. Il déploie un acharnement constant à résoudre ces questions, à faire reconnaître ses propositions en les diffusant par la parole et par l’écrit, en alternant provocations et démonstrations, en tentant de mobiliser les responsables politiques de nombreux pays tout en combattant ses détracteurs, innombrables et féroces. Il s’attache à redéfinir de façon harmonieuse et cohérente l’espace de vie des hommes. Pour en savoir plus : https://www.connaissancedesarts.com/monuments-patrimoine/la-ville-moderne-selon-le-corbusier-une-architecture-a-taille-humaine-11146380/ Crédit photo : ©Pxhere/Vincent Desjardins
Lifestyle
Agence de Paris