voulez
vous
vivre ?

fr | en
Le blog

voulez
vous
vivre ?

Le Blog

Taux d'intérêt à 2 ou 3% en fin d’année : quelles conséquences sur les mensualités des emprunteurs ? Si les taux de crédit atteignent ces niveaux, a priori 3 % maximum à la fin de l’année, les acquéreurs qui veulent emprunter 200 000 € devront débourser près de 35 000 € de plus par rapport au taux actuel de 1,50 %. Alors que les taux de crédit sont en augmentation depuis le début de l’année pour atteindre aujourd’hui 1,50 % sur 20 ans en moyenne, ils devraient encore augmenter d’ici la fin de l’année 2022 pour atteindre les 2 à 3 %. Ce qui ne sera pas sans conséquence sur le pouvoir d’achat immobilier des ménages. La BCE va relever ses taux dès le mois de juillet Selon le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau, interrogé par BFM Immo, les taux de crédits immobiliers vont encore augmenter pour atteindre entre 2 et 3 % sur 20 ans, contre 1,50 % en moyenne actuellement. Les raisons : la Banque centrale européenne (BCE) va remonter ses taux d’intérêt de 0,25 point dès le mois de juillet, puis de 0,50 % en septembre, pour limiter l’inflation. Cela permet en effet de freiner la demande, de moins l’encourager. Ce qui fait baisser les prix. Conséquence : des taux de crédit à 2 ou 3 % prévus en fin d’année Les conséquences de la politique de la BCE sur les taux de crédit n’auront pas lieu immédiatement, bien qu’elle augmente ses taux dès cet été. Mécaniquement, à cause du taux d’usure. Il s’agit d’un seuil établi par la Banque de France au-delà duquel il est interdit pour une banque de prêter de l’argent. Son calcul prend en compte le taux effectif moyen pratiqué au cours du trimestre précédent par les banques, en fonction de la durée du prêt. Les taux d’usure de juin ont ainsi été calculés sur les taux effectivement accordés (assurance de prêt et tout frais inclus) de janvier à mars 2022. Quand les taux étaient plus attractifs qu’aujourd’hui. Ainsi, plus les acquéreurs qui ont de bons dossiers empruntent à des niveaux bas, plus les taux d’usure baissent, et plus il difficile pour certains emprunteurs d’être financés. « Il y a donc une inertie, explique Sandrine Allonier, porte-parole du courtier en prêts immobiliers Vousfinancer. Beaucoup d’emprunteurs voient aujourd’hui leur crédit immobilier refusé, puisque leur dossier dépasse les taux d’usure, actuellement bas. Ils ne remontent que très lentement… » Les taux de crédit pourraient alors atteindre les 2 ou 3 % sur 20 ans à la fin de l’année. Avec pour conséquence une hausse importante du coût total du crédit par rapport à un crédit au taux actuel de 1,50 %. Par exemple pour un emprunt de 200 000 € à 1,50 % sur 20 ans, le coût total du crédit s’élève à 31 622 €. À un taux de 2 %, il passe à 42 824 €, soit 11 202 € de plus et à un taux de 3 % à 66 207 €, soit 34 585 € de plus. Une capacité d’emprunt qui va baisser Cette remontée des taux va réduire la capacité d’emprunt des ménages. Par exemple, pour emprunter 200 000 € à 1,5 % sur 20 ans, il faut gagner 2 925 € par mois, alors qu’avec un taux d’intérêt à 3 %, il faudra gagner 3 361 € pour absorber la hausse de mensualité. Cela représente donc 436 € de plus par mois, soit 5 232 € de plus par an ! « Ce n’est pas rien, remarque Sandrine Allonier. Soit il faudra compenser cette baisse du pouvoir d’achat immobilier par de l’apport personnel, soit revoir son projet à la baisse. » 2 à 3 % sur 20 ans : un retour à des « taux plus normaux » ? D’après le gouverneur de la Banque de France, on reviendrait ainsi à des taux « plus normaux. » En 2017, ils étaient à 2 % sur 20 ans. Pourtant, « cela a été une année record en termes de production de crédits, avec un volume de renégociation de crédits très important, indique Sandrine Allonier. Des taux de crédit à 2 %, ce n’est pas cela qui est de nature à bloquer le marché, ni à dissuader les emprunteurs. On s’est trop habitués à des taux de crédit en baisse. » Sauf qu’il y a cinq ans, le crédit n’était pas encadré comme aujourd’hui, on pouvait emprunter sans apport, sur des durées longues, avec un endettement plus élevé. « Ce qui pose problème, c’est plutôt l’accumulation de ces freins, analyse-t-elle, dans une période d’inflation, avec le sentiment que les prix immobiliers sont très élevés. Le marché semble davantage bloqué aujourd’hui. » Alors faut-il mieux emprunter maintenant à 1,50 % ou espérer une baisse des prix ? Quand les taux sont hauts, les prix baissent… En général, l’adage est vrai. « On est dans une phase de remontée des taux qui pourrait se traduire à terme par une baisse des prix immobiliers, mais ce n’est pas automatique, remarque Sandrine Allonier. Les vendeurs vont assimiler le fait qu’en raison de la hausse des taux, la capacité d’emprunt des acheteurs potentiels diminuent. Cela pourrait les inciter à accorder des baisses de prix. Mais il y a toujours une pénurie d’offres de logements dans certaines villes, avec une demande soutenue. » Et comme la remontée des taux va être très progressive et qu’il y aura toujours des transactions, un effondrement des prix ne devrait pas avoir lieu, surtout dans les zones tendues, estime Sandrine Allonier. « L’important est de bien choisir son logement et surtout d’obtenir son crédit immobilier », souligne-t-elle. Source texte : ledauphine.com Article écrit par Caroline CHALOIN - 06/2022  Crédit photo: forbes.fr
Conseils Immobiliers
Agence de Pays-Basque / Landes
Traditionnelles ou modernes, retrouvez notre sélection de 5 architectures inspirantes réparties dans les quatre coins du monde. Poursuivez cet article pour suivre leur histoire !  1. LE WHITE TEMPLE, CHIANG RAÏ, THAÏLANDE Le White temple, également appelé le Wat Rong Khun, est un édifice réalisé par Chalermchai Kositpipat, un célèbre artiste peintre thaïlandais. C’est lors de son premier voyage au Sri Lanka qu’il a trouvé son inspiration pour créer le Wat Rong Khun. Ce temple  est spectaculaire aussi bien par son extérieur, d’une blancheur éclatante, que son intérieur rempli d’oeuvres d’art, passant de Michael Jackson à Hello Kitty, avec une symbolique puissante. Dans un paysage magnifique, ce temple est une attraction touristique majeure de la ville !   2. LA MAISON TRANSPARENTE, TOKYO - JAPON Découvrez une maison des plus innovantes ! C’est dans un quartier résidentiel réputé de Tokyo que se trouve « The House NA ». Une maison totalement transparente conçue par Sou Fujimoto, un architecte japonais contemporain qui s’inscrit dans l’héritage de la culture japonaise, apportant un regard neuf sur l’architecture. Cette maison a été conçue pour un jeune couple qui désirait vivre en nomade dans la maison. Avec une vie privée quasi-impossible à avoir, cette maison est faite à partir de cubes transparents de 21 espaces sur plusieurs niveaux, dont les occupants peuvent être scrutés de l’extérieur, du lever du soleil jusqu’au coucher. Crédit photo : Iwan Bann 3. LALIBELA, ÉTHIOPIE   C’est à environ 2 600 m d’altitude au nord de l’Ethiopie que se trouve cette cité monastique surnommée la « Jérusalem Noire ». Lieu de pèlerinage incontournable, cette ville est surtout réputée pour ses onze églises toutes sculptées dans un seul et unique bloc de pierre, chacune différente avec une personnalité unique. Ce site est inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 1978 et témoigne de l’importance du christianisme en Éthiopie. 4. MAISONS CUBIQUES, ROTTERDAM, PAYS-BAS   Conçues à Rotterdam par l’architecte néerlandais Piet Blom appartenant au courant structuralisme, et essentiellement connu pour ces maisons cubes qui sont des logements au concept novateur. Ce lot de maisons a été bâti dans le quartier du « Oude Haven », l’un des quartiers les plus anciens et les plus fréquentés de la ville. Mais ce quartier fut en grande partie détruit durant la Seconde Guerre Mondiale. La ville de Rotterdam a ainsi demandé à Piet Blom de concevoir des logements au-dessus d’une plateforme piétonne, dans le but de dynamiser à nouveau ce quartier. Cette architecture est composée de 38 petits cubes posés sur un pylône en forme d’hexagone et inclinés de 45 degrés vers le sol ! 5. LA MAISON BULLE, CANNES - FRANCE   Dessinée par l’architecte hongrois Atti Lovag en 1979, cette villa hors norme se développe sur 1200 m². Face à la Méditerranée, ces multiples bulles semblables à de la roche représentent l’origine de l’état brut. La volonté de l’architecte était de créer un retour aux sources en construisant cette villa avec seulement des formes sphériques, interprétées de manières différentes et comparables à des grottes ou vaisseaux spatiaux ! Son ancien propriétaire, Pierre Cardin, disait de cette folie architecturale qu’elle était son petit coin de paradis. Aujourd’hui, ce lieu est perçu comme un lieu d’art et est utilisé pour des évènements ou en terrain de jeu pour les designers. 
Inspirations
Agence de Paris
Le Prix Archinovo est le premier prix d’architecture dédié à la maison contemporaine en France. Tous les deux ans, découvrez l’actualité de la construction française en matière de maisons individuelles !  Créé par l’architecte Delphine Aboulker, le Prix Archinovo est le premier prix d’architecture à mettre à l’honneur des maisons d’architectes et les agences qui les ont conçues. Il s’agit aussi de sensibiliser le grand public à l’apport de l’architecture contemporaine dans l’habitat individuel et de lutter contre les préjugés taxant souvent l’architecture d’être chère et réservée à une élite. C’est enfin l’occasion de créer un rendez-vous régulier autour de l’innovation architecturale au service du confort et du bien-être. Soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication, le Pavillon de l’Arsenal et la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, cette manifestation est destinée à promouvoir la jeune architecture contemporaine dans le domaine de l’habitat individuel. Elle prime les meilleures réalisations de maisons en France en tenant compte de leurs qualités architecturale et environnementale.   2012 - 10 ans plus tard - 2022 Cette année marque le 10e anniversaire et la 6e édition du premier prix de la nouvelle maison d’architecte en France.   Calendrier 1er au 31 mai 2022 : votes du public en ligne Juin 2022 : réunion du jury Automne 2022 : soirée de remise des prix Découvrez les maisons pour l’édition 2022
Inspirations
Agence de Bordeaux
À l’aube de l’automne 2021, un projet innovant a vu le jour au large du Mozambique, plus particulièrement sur l’île de Benguerra. Sur des plages privées à perte de vue, il est désormais possible de découvrir le Kisawa Sanctuary, le tout premier hôtel bâti à partir de matériaux imprimés en 3D.  Ce concept innovateur doit son existence à Nina Flohr, directrice artistique et femme d’affaires suisse. Depuis quelques années, elle était désireuse de réaliser ce projet en respectant son environnement, propice à se fondre dans ces paysages propres de la côte orientale de l’Afrique. Selon l’entrepreneuse « Il était primordial de nous assurer que Kisawa était intégré à la fois culturellement et écologiquement au Mozambique ». L’idée étant bien de minimiser l’impact sur l’écosystème local en respectant l’habitat naturel.  « L’architecture de Kisawa doit être en continuité et en harmonie avec le paysage » ajoute-t-elle.                                                                                                                                  En effet, Kisawa Sanctuary n’a pas été placé de façon aléatoire. L’île de Benguerra est la deuxième plus grande île de l’archipel de Bazaruto ; une archipel faisant partie des trésors cachés du monde. Il s’agit d’une destination réputée pour faire de la plongée et du snorkeling dans certains des plus beaux récifs coralliens du monde. On retrouve également un parc marin national du WWF abritant certains des écosystèmes subtropicaux les plus riches et les moins explorés de l’océan indien. Nina Flohr explique : « Le tourisme en Afrique tourne autour du safari et de la conservation des espèces sauvages. On oublie souvent que la faune et la flore marines sont aussi extrêmement riches », c’est pourquoi l’une des nombreuses raisons ayant poussées la femme d’affaire à se tourner vers les technologies d’impression 3D était qu’elles servent à restaurer le récif corallien au large du Mozambique.  Destination paradisiaque et loin de toute civilisation, le Kisawa Sanctuary jalonne 300 hectares de forêts, de plages et de dunes de sables, situé à l’extrémité sud de l’île. Il chevauche cinq kilomètres de côtes intactes de sable blanc dont les eaux regorgent de baleine à bosse, de dugongs, de raies, de dauphins, de tortues et de requins baleines.  Niché au coeur de ces paysages, l’hôtel de luxe abrite 22 bungalows sur mesure répartis soit dans des criques abritées soit placés dans les dunes, surplombant l’océan infini. Chaque bungalows se différencient les uns des autres et se fondent parfaitement dans le décor comme le désirait Nina Flohr. Ils possèdent tous une à plusieurs chambres, une piscine et terrasse privées, son propre front de mer et des prestations d’excellence. Entre modernité et tradition, cet hôtel offre une appréciation optimale de l’environnement naturel, vous faisant plonger au coeur de la faune et la flore avec un maximum d’intimité.  Caractérisé comme le premier centre de villégiature imprimé en 3D au monde, on retrouve un maximum de matériaux fabriqués à partir de sable et d’eau de mer. La décoration tels que des vases, petit mobilier, et vaisselle est également née de l’imprimante.  Lieu paradisiaque et surtout dépaysant, l’hôtel rentre dans la catégorie ultra-luxe et débute son prix d’entrée à 5000 € la nuit. Hôtel atypique, ressourçant, éco-responsable, naturel et au concept innovateur, nous vous invitons à cliquer ici pour en savoir davantage : https://kisawasanctuary.com
Inspirations
Agence de Paris
123431

LA NEWSLETTER