voulez
vous
vivre ?

fr | en
Le blog

voulez
vous
vivre ?

Le Blog

Nanda Vigo, l’espace intérieur est une exposition, qui met en valeur le travail de l'artiste, Nanda Vigo (1936-2020), pionnière inclassable et figure importante de l’avant-garde italienne, à travers des installations immersives. Elle fait appel à l'architecture, à l'art et au design, pour montrer au public tous les aspects de son travail. Il ne s'agit pas seulement d'une exposition représentant une évolution chronologique de sa carrière, mais aussi d'une expérience qui permet de vivre toute la dimension hors cadre de son travail. En jouant avec des effets de transparence et de reflets, le verre, l’aluminium, le miroir ou encore les néons, matériaux privilégiés de son travail, changent notre perception de l’espace et sollicitent nos sens. Un lieu insolite De plus, l’exposition prend place dans un lieu insolite, en effet en 1880, la Ville y installe les services de police et y construit une prison, où encore aujourd’hui nous pouvons voir les vestiges de celle-ci. Musée des arts décoratifs de Bordeaux en 1880 - 39 Rue Bouffard
Inspirations
Agence de Bordeaux
Les années 1970-1980 sont particulièrement à la mode et finalement dans l’air du temps. Un moyen très simple de le faire revenir dans votre intérieur n’est autre que le miroir. Objet iconique du design et de la décoration, il est particulièrement intéressant pour redessiner les espaces d’une pièce et donner une impression de grandeur, mais aussi pour refléter la lumière. Les années 1970-1980 se retrouvent dans les miroirs colorés, ondulés, curvy…   Ateliers Lofts & Associés vous présente sa sélection !
Inspirations
Agence de Bordeaux
Le TAEG maximum auquel les banques sont autorisées à prêter de l'argent a été relevé le 1er octobre dernier, mais les taux pratiqués par les établissements bancaires ont remonté dans la foulée, alertent les courtiers. Qu'est-ce que le taux d'usure ? Le taux d’usure, aussi appelé "seuil de l’usure" se définit comme le taux annuel effectif global (TAEG) maximal auquel un prêt peut être accordé à un particulier par un établissement de crédit. Tout prêt proposé à un taux supérieur est considéré comme usuraire. Le taux de l'usure est encadré par l’article L314-6 du Code de la consommation. Il est mis en place par l’Etat dans le but de protéger les emprunteurs d'éventuels abus de la part des banques et établissements de crédits.  Comment le taux d'usure est-il calculé ? Le taux d’usure dépend du type de prêt, du montant et de la durée de l’emprunt. On distingue notamment les crédits à la consommation des crédits immobiliers. Par exemple, les crédits immobiliers et prêts pour travaux d'un montant supérieur à 75 000 euros sont divisés en cinq catégories : Les prêts à taux fixe d’une durée inférieure à 10 ans ; Les prêts à taux fixe d'une durée comprise entre 10 ans et moins de 20 ans ; Les prêts à taux fixe d'une durée de plus de 20 ans ; Les prêts à taux variables ;  Les prêts relais. Pour calculer le taux d’usure d’une certaine catégorie de prêt, la Banque de France prend le taux effectif moyen pratiqué par les établissements de crédit pendant un trimestre, et augmente ce taux d’un tiers. Le chiffre obtenu constitue le taux d’usure du trimestre suivant. Quel est le taux d'usure en 2022 ? Par exemple, le taux effectif moyen pratiqué au 3e trimestre 2022 par les établissements de crédit pour les crédits immobiliers de plus de 75 000 euros sur une durée de 10 à 20 ans était de 2,27%. En conséquence, le taux d'usure pour ces mêmes prêts au 4e trimestre 2022 est de 3,03%. Taux pour les crédits immobiliers et prêts pour travaux d'un montant supérieur à 75 000 euros   Taux effectif moyen pratiqué au 3e trimestre 2022 Taux d'usure applicable au 1er octobre 2022 Prêts à taux fixe d'une durée inférieure à 10 ans 2,27% 3,03% Prêts à taux fixe d'une durée comprise entre 10 ans et moins de 20 ans 2,27% 3,03% Prêts à taux fixe d'une durée de 20 ans et plus 2,29% 3,05% Prêts à taux variable 2,19% 2,92% Prêts relais 2,55% 3,40% Quand le taux d'usure est-il actualisé ? Le taux d’usure est publié au Journal officiel par la Banque de France à la fin de chaque trimestre pour le trimestre suivant. Il est aussi affiché dans la section "Taux et cours" de la catégorie "Statistiques" du site de la Banque de France. Le taux d’usure est détaillé pour toutes les catégories de prêt. Qui fixe le taux d'usure ? Le taux d’usure est fixé par la Banque de France, qui est la banque centrale de la France. En effet, la Banque de France a des missions monétaires, financières et économiques. Parmi les services à l’économie, on trouve notamment la protection des ménages contre le surendettement. Intégrée à la Banque de France, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) surveille l’activité des banques et des assurances. Comment ne pas dépasser le taux d'usure ? Aux yeux des établissements de crédit, certains emprunteurs présentent un risque accru de défaut de remboursement. C’est le cas des personnes âgées ou de certaines personnes pratiquant un métier à risque. Le taux d’intérêt qui leur est appliqué dépasse alors le taux d’usure, et la banque refuse de prêter de l’argent. Pour éviter ce dépassement et pouvoir bénéficier d’un prêt, il est possible de jouer sur le TAEA (taux annuel effectif d’assurance) en souscrivant une assurance emprunteur moins chère dans un établissement différent. Les sanctions en cas de dépassement du taux d'usure L’article L341-50 du Code de la consommation prévoit les sanctions pour les organismes de crédit qui dépassent le taux de l'usure. L’usure est passible d’une peine de 2 ans de prison et d’une amende de 300 000 euros. La condamnation peut s’accompagner d’autres sanctions, comme l’interdiction d’exercer certaines activités professionnelles pendant une durée maximale de 5 ans. Source texte et crédit photo : Le Figaro Immobilier, 07/10/22
Conseils Immobiliers
Agence de Pays-Basque / Landes
Souvenez-vous, notre précédent article portait sur le salon Maison&Objet qui s’est tenu début septembre. Cette fois-ci, nous nous focalisons sur les tendances 2023 qui s’en sont dégagées ! L’édition de septembre, sur le thème du Meta Sensible, a vu un retour vers les matériaux durables aux couleurs éblouissantes.  Elisabeth Leriche, chasseuse de tendance a déclaré « La couleur s’affirme comme un antidote puissant face au ressac incessant des crises mais aussi face à une tendance à l’uniformisation des codes esthétiques internationaux ». Quant à François Bernard, membre de l’Observatoire du salon a décrit l’édition d’“Utopia Now” : “Couleur simplicité, joie de vivre, poésie [...], signent un besoin de résilience, de reset, de quête de sens. Cette utopie des possibles est une description désirable !”  Les couleurs punchy des années 1970-1980 font leur grand retour et particulièrement le bleu, le vert, l’orange. Les matières écologiques et durables sont attendues telles que le plastique recyclé, la céramique, le bois sourcé mais aussi le métal, l’acier etc.   Et vous, quelle tendance seriez-vous prêt à adopter ? Osez la couleur !
Inspirations
Agence de Bordeaux
123433

LA NEWSLETTER