voulez
vous
vivre ?

fr | en
Le blog

Derrière le portrait controversé de l'artiste Andy Warhol

Inspirations
Agence de Paris
Posté le 01/04/21

40 ans après sa mort, encore à ce jour Andy Warhol est l’un des artistes les plus célèbres. Malgré sa forte notoriété, on ne connaît pas grand chose sur l’homme derrière le mythe.
À l’occasion de la sortie du livre « Andy Warhol - le renard blanc » du biographe Jean-Noël Liaut, on a voulu en savoir plus sur l’artiste.

Fruit de 25 ans de travail, de recherche et de témoignages, Jean-Noel Liaut a recueilli les confidences inédites de nombreux proches de l’artiste ; les célèbres critiques d’art John Richardson et Stuart Preston, Pierre Bergé, Lee Radziwill ou encore l’égérie Ultra Violet pour dresser un portrait controversé de l’artiste. L’auteur lève le mystère et accède à son intimité.

Pour comprendre Warhol il faut connaitre son enfance, le livre y consacre un long chapitre. De son vrai nom Andrew Warhola, fils d'immigrés tchèques, il est né à Pittsburgh en 1928 dans un milieu ouvrier pendant la grande dépression. Se trouvant laid étant enfant, il sera toute sa vie obsédé par la beauté.

Diplômé d'Art Commercial de la « Carnegie Institute of Technology » de Pittsburgh en 1949, il débute sa carrière comme illustrateur pour de nombreux magazines comme Glamour, Vogue, The New York Times et expose pour la première fois à titre personnel à la Hugo Gallery à New York en 1952.

Figure emblématique du Pop art, il a révolutionné l'art et l’influence encore aujourd'hui. Son travail artistique explore les relations entre le culte de la célébrité, l’expression artistique et la publicité. Un style révolutionnaire qui a trouvé sa place pendant les années 60, début de la société de consommation aux Etats-Unis.

Warhol utilise la sérigraphie pour reproduire à l’infini des photos célèbres de stars de son époque comme Marilyn Monroe et Elizabeth Taylor ou encore des personnalités politiques comme Mao Zedong. En se dirigeant vers cette technique, il cherchait à rendre artistiques des produits fabriqués en masse en popularisant la production massive de l’art lui-même. Son travail est devenu rapidement populaire mais aussi controversé car certains qualifient Warhol d' artiste d'affaires . Ses œuvres étaient critiquées comme étant superficielles, faciles, commerciales et sans profondeur.

En 1964, Warhol ouvre son studio d’artiste "The Factory" à New York, réunissant de nombreux artistes célèbres, servant à la fois d'atelier de création, de studio d’enregistrement pour ses œuvres cinématographiques et notamment pour les répétitions du groupe de rock The Velvet underground qu’il produisait.

Andy Warhol a marqué l’art contemporain tout au long de son existence. Dans le livre « Andy Warhol - le renard blanc », Jean-Noël Liaut nous livre son récit en retraçant petit à petit le chemin de l’artiste. Le résultat est une biographie tout en sobriété, nuancée et juste, peut être le meilleur moyen de (re)découvrir le parcours hors norme de cet artiste révolutionnaire.

Le blog

Vous aimerez aussi

Le blog
Aujourd'hui nous mettons à l'honneur un lieu passionnant rempli d’histoire : La Villa Cavrois. On attend avec impatience sa réouverture pour que vous puissiez découvrir ce lieu unique !   Histoire d'un incontournable de l'architecture moderniste du XXème siècle : Conçue entre 1929 et 1932 par l’architecte Mallet-Stevens, la villa Cavrois a été créée à la demande de Paul Cavrois, industriel Roubaisien de textile qui fait l’acquisition d’un terrain à Croix, en périphérie de Roubaix. Il souhaite construire une villa où loger sa famille.  Dans un premier temps, il fait appel à l’architecte Jacques Gréber, spécialisé dans le design urbain qui lui propose une demeure dans le goût « néo-régionaliste ». Mais cela n’aboutit pas car il préfère confier le projet à l’architecte avant-gardiste Robert Mallet-Stevens après avoir visité l’une de ses réalisations, la rue Mallet-Stevens dans le 16ème arrondissement à Paris. Séduits par la perspective du cadre de vie sain, confortable et moderne que proposait l’architecte, Paul et Lucie Cavrois lui laissent l’entière liberté de concevoir leur maison familiale. L’architecte n’hésite pas à en faire un habitat hors normes qui nécessitera trois ans de travaux. La Villa est remarquable avec sa superficie de 2400 m2 habitables, 6 m de hauteur sous plafond, 1000 m2 de terrasses sur trois étages. Il a sélectionné des matériaux nobles tels que le marbres ou encore l’acajou pour une décoration épurée et moderne avec un mobilier au confort optimal. La Villa sera inaugurée à l’occasion du mariage de l’une des filles du couple, Geneviève.  L’histoire de la Villa Cavrois va prendre un tout autre tournant lors de la Seconde Guerre mondiale. Les Cavrois sont obligés de déserter et les Allemands la transforment en caserne à partir du 28 mai 1940. À la libération, l’armée française la réquisitionne. Malgré la dégradation liée à l'usage militaire, le mobilier a été conservé. Ce n’est qu’en janvier 1947 que la famille Cavrois retourne à son domicile et décide de faire appel à l’architecte Pierre Barbe pour l’aménagement intérieur. La famille y restera jusqu’en 1985, au décès de Lucie Cavrois. Le mobilier est dispersé et la villa est rachetée pour bâtir un lotissement. Malgré qu’elle soit classée monument historique depuis 1990, la demeure est dans un état de délabrement. En 1996 est créé un comité de soutien composé de trente trois architectes pour sensibiliser le pouvoir public. Ce n’est qu’en 2001 que l’Etat achète la Villa Cavrois et la partie centrale du parc, et sept ans plus tard commencent les travaux de rénovation. Il a été décidé de restituer la villa à l’identique par rapport au plan de 1932. Il faudra attendre 2015 pour que s’achève le chantier et qu'elle soit ré-ouverte au public.  On vous propose une petite vidéo pour une immersion dans ce lieu historique ! Source photo : https://fr.wikipedia.org/wiki/Villa_Cavrois Source vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=Qw6lnOjbUrM
Conseils Immobiliers
Agence de Paris
"C'est un projet de rêve pour un créateur comme moi, qui cultive une fascination pour l'aviation et l'exploration spatiale, explique Philippe Starck. J'aimerais créer une sorte de nid confortable aux murs soyeux conçu en harmonie avec les mouvements du corps dans un espace sans gravité." Le designer propose une décoration luxueuse, modulaire et lumineuse pour les visiteurs qui auront chacun leur propre cabine. Les hublots, quant à eux, offriront une vue imprenable sur la Terre. De quoi admirer les continents et les océans confortablement depuis sa cabine ! En effet, la société Axiom a prévu dès 2020 de prendre possession de la Station Spatiale Internationale. Amener des touristes et des fans de science-fiction dans l’espace, en orbite, situé à 408 kilomètres de la Terre : un rêve qui devient réalité.
Conseils Immobiliers
Agence de Paris