voulez
vous
vivre ?

fr | en
Le blog

Le Chat de Geluck sur les Champs-Elysées

Inspirations
Agence de Paris
Posté le 08/04/21

Philippe Geluck s'est installé sur les Champs-Elysées depuis le 26 mars avec son exposition en plein air « Le Chat déambule ». 20 cultures monumentales en bronze de deux mètres de hauteur sont visibles entre la Place de la Concorde et le Théâtre Marigny. Point de départ d’une tournée qui le mènera dans une dizaine de villes. Une occasion rare de voir l’art en cette période de confinement.

Avant de devenir peintre et sculpteur, Geluck est un comédien de formation, il commence sa carrière sur les planches et en parallèle expose ses dessins à Bruxelles, Londres, Paris ou Milan. Il est également chroniqueur radio-télé et animateur. L'humour est le point commun à tous ses métiers. Aujourd’hui, on le connaît surtout grâce au succès de sa bande dessinée « Le Chat ».

À travers ses sculptures, Geluck cherche à nous questionner en abordant avec légèreté des sujets de la société. Une mise en scène humoristique, poétique et engagée. Il parodie des œuvres et personnages célèbres comme la danseuse de Botero, la sculpture gréco-romaine Atlas ou encore le martyr Saint-Sébastien. "J'aime l'absurde, le surréalisme. J'aime parfois la crétinerie aussi", explique ainsi Philippe Geluck.

Du croquis à l'œuvre géante, il aura fallu une vingtaine d'étapes à l’artiste pour arriver au résultat final. Une fabrication 100% locale, réalisée en Belgique à l’aide d'artistes et d’artisans Belges.


"Le Chat déambule" reste à Paris jusqu'au 9 juin, venez profitez de l’exposition qui détourne les classiques de la sculpture pour une véritable bouffée d’air frais. À ne pas rater !

Le blog

Vous aimerez aussi

Le blog
Aujourd'hui nous mettons à l'honneur un lieu passionnant rempli d’histoire : La Villa Cavrois. On attend avec impatience sa réouverture pour que vous puissiez découvrir ce lieu unique !   Histoire d'un incontournable de l'architecture moderniste du XXème siècle : Conçue entre 1929 et 1932 par l’architecte Mallet-Stevens, la villa Cavrois a été créée à la demande de Paul Cavrois, industriel Roubaisien de textile qui fait l’acquisition d’un terrain à Croix, en périphérie de Roubaix. Il souhaite construire une villa où loger sa famille.  Dans un premier temps, il fait appel à l’architecte Jacques Gréber, spécialisé dans le design urbain qui lui propose une demeure dans le goût « néo-régionaliste ». Mais cela n’aboutit pas car il préfère confier le projet à l’architecte avant-gardiste Robert Mallet-Stevens après avoir visité l’une de ses réalisations, la rue Mallet-Stevens dans le 16ème arrondissement à Paris. Séduits par la perspective du cadre de vie sain, confortable et moderne que proposait l’architecte, Paul et Lucie Cavrois lui laissent l’entière liberté de concevoir leur maison familiale. L’architecte n’hésite pas à en faire un habitat hors normes qui nécessitera trois ans de travaux. La Villa est remarquable avec sa superficie de 2400 m2 habitables, 6 m de hauteur sous plafond, 1000 m2 de terrasses sur trois étages. Il a sélectionné des matériaux nobles tels que le marbres ou encore l’acajou pour une décoration épurée et moderne avec un mobilier au confort optimal. La Villa sera inaugurée à l’occasion du mariage de l’une des filles du couple, Geneviève.  L’histoire de la Villa Cavrois va prendre un tout autre tournant lors de la Seconde Guerre mondiale. Les Cavrois sont obligés de déserter et les Allemands la transforment en caserne à partir du 28 mai 1940. À la libération, l’armée française la réquisitionne. Malgré la dégradation liée à l'usage militaire, le mobilier a été conservé. Ce n’est qu’en janvier 1947 que la famille Cavrois retourne à son domicile et décide de faire appel à l’architecte Pierre Barbe pour l’aménagement intérieur. La famille y restera jusqu’en 1985, au décès de Lucie Cavrois. Le mobilier est dispersé et la villa est rachetée pour bâtir un lotissement. Malgré qu’elle soit classée monument historique depuis 1990, la demeure est dans un état de délabrement. En 1996 est créé un comité de soutien composé de trente trois architectes pour sensibiliser le pouvoir public. Ce n’est qu’en 2001 que l’Etat achète la Villa Cavrois et la partie centrale du parc, et sept ans plus tard commencent les travaux de rénovation. Il a été décidé de restituer la villa à l’identique par rapport au plan de 1932. Il faudra attendre 2015 pour que s’achève le chantier et qu'elle soit ré-ouverte au public.  On vous propose une petite vidéo pour une immersion dans ce lieu historique ! Source photo : https://fr.wikipedia.org/wiki/Villa_Cavrois Source vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=Qw6lnOjbUrM
Conseils Immobiliers
Agence de Paris
"C'est un projet de rêve pour un créateur comme moi, qui cultive une fascination pour l'aviation et l'exploration spatiale, explique Philippe Starck. J'aimerais créer une sorte de nid confortable aux murs soyeux conçu en harmonie avec les mouvements du corps dans un espace sans gravité." Le designer propose une décoration luxueuse, modulaire et lumineuse pour les visiteurs qui auront chacun leur propre cabine. Les hublots, quant à eux, offriront une vue imprenable sur la Terre. De quoi admirer les continents et les océans confortablement depuis sa cabine ! En effet, la société Axiom a prévu dès 2020 de prendre possession de la Station Spatiale Internationale. Amener des touristes et des fans de science-fiction dans l’espace, en orbite, situé à 408 kilomètres de la Terre : un rêve qui devient réalité.
Conseils Immobiliers
Agence de Paris