voulez
vous
vivre ?

fr | en
Le blog

Zoom sur une maison d’architecte des années 70 au Pays-Basque

Inspirations
Agence de Pays-Basque / Landes
Posté le 28/06/21

Cette maison organique entre tradition et modernité a été construite en 1971 par l’architecte Jean-Raphaël Hébrard pour sa famille. Cherenda (nom de la maison) s'élève au sein d'un parc paysager de 1,2ha avec piscine et offre une vue dégagée sur les plus beaux sommets du pays-basque. Au total Cherenda se déploie sur près de 670 m 2 (550 m2 habitable) répartis sur deux niveaux.
L’entrée avec vestiaire dessert l’espace de vie d’environ 130m2 composé d’un salon avec cheminée et mobilier intégré moderniste, d’une salle à manger, d’une cuisine dînatoire avec office, d’un bureau et d’une mezzanine. La façade de baies vitrées coulissantes ouvre l’espace sur une terrasse de 150 m2 avec vue sur le paysage panoramique.
La partie nuit compte 7 chambres au total: 3 suites au rez-de-chaussée prolongées de terrasses, 2 suites à l'étage ainsi qu’un appartement indépendant composé de 2 chambres, d’un balcon et d’une salle de bain. La maison profite également d’un sous-sol avec rangements, cave à vin et chaufferie, ainsi qu’un double garage de 48 m2 et d’un bâti indépendant abritant un atelier d'artiste et salle de jeu.

Les intérieurs sont marqués par l’emploi de lignes obliques, qui accentuent l’impression d’espace et étirent les dimensions des pièces. Les lignes de fuite ainsi dessinées dynamisent les volumes et intensifient l’impression de profondeur. Le regard suit librement les diagonales sans interruption jusqu’au paysage, grâce aux grandes baies vitrées. L’espace est ici envisagé de manière globale en intégrant les circulations à l’espace de vie, pour une grande fluidité d’usage et un lieu de vie convivial et chaleureux.

Une maison organique : 
La maison présente un éclatement de ses volumes habitables, disséminés au gré de la topographie, selon un plan organique qui évoque la fluidité des maisons usoniennes de l’architecte Frank Lloyd Wright. Les angles épousent étroitement les courbes du terrain et les vastes toitures s’enchevêtrent en pente douce vers le sol pour dessiner une silhouette discrète à l’échelle du paysage. Les lignes obliques apportent à l’ensemble une grande légèreté, malgré la massivité des volumes maçonnés au dessin géométrique.

Entre tradition et modernité : 
L’architecte Jean-Raphaël Hébrard signe ici une architecture moderniste à échelle humaine, rassurante et dépouillée de toute brutalité. Il met en œuvre une écriture libre qui puise dans la tradition constructive locale dont il cherche à exprimer l’essence sans pastiche, au moyen du vocabulaire architectural moderne. Ainsi les immenses charpentes en bois massif, les vastes toitures à pans couverts de tuiles canal ou les soubassements de pierre constituent autant d’hommages au savoir-faire traditionnel basque. Sa démarche s’inscrit ainsi dans la mouvance du régionalisme critique.

Cherenda est une maison unique en son genre qui bénéficie d'un environnement privilégié.

Une maison qui fait son cinéma : 

En 2019, la maison Cherenda a servi de décor pour le film "Mon chien stupide" d'Yvan Attal, lui même acteur dans ce long-métrage, avec Charlotte Gainsbourg. Le synopsis: le portrait touchant d'un couple de cinquantenaires, parents de 4 enfants au bord de la rupture et l'arrivée d'un chien baveux et libidineux qui exacerbe la situation...

 Le choix de la maison vu par l'équipe de tournage:

"À la lecture du scénario, il paraissait évident que l’élément moteur du décor était la maison où vit la famille de quatre enfants avec leurs parents. Une maison de plain-pied, très spacieuse où les personnages se croisent, s’évitent et circulent sans vraiment de lien fort, les quelques scènes communes virant assez rapidement à une véritable foire d’empoigne. Cette maison est un petit clin d’œil à ces grandes maisons californiennes des années 1960 et elle nous a paru être la pièce maîtresse de la scénographie. Faire circuler les personnages sans se croiser, sans se parler, s’éviter ou au contraire se retrouver dans des aquariums humains dont on ne peut pas sortir. La solitude des personnages était aussi soulignée dans cette grande famille par la proximité de l’immensité de l’océan"

Cette maison est actuellement à la vente chez Ateliers, Lofts et Associés Biarritz.

Sources texte : ateliers-lofts.com, afcinema.com

                                                                                                                                                                   

Le blog

Vous aimerez aussi

Le blog
Aujourd'hui nous mettons à l'honneur un lieu passionnant rempli d’histoire : La Villa Cavrois. On attend avec impatience sa réouverture pour que vous puissiez découvrir ce lieu unique !   Histoire d'un incontournable de l'architecture moderniste du XXème siècle : Conçue entre 1929 et 1932 par l’architecte Mallet-Stevens, la villa Cavrois a été créée à la demande de Paul Cavrois, industriel Roubaisien de textile qui fait l’acquisition d’un terrain à Croix, en périphérie de Roubaix. Il souhaite construire une villa où loger sa famille.  Dans un premier temps, il fait appel à l’architecte Jacques Gréber, spécialisé dans le design urbain qui lui propose une demeure dans le goût « néo-régionaliste ». Mais cela n’aboutit pas car il préfère confier le projet à l’architecte avant-gardiste Robert Mallet-Stevens après avoir visité l’une de ses réalisations, la rue Mallet-Stevens dans le 16ème arrondissement à Paris. Séduits par la perspective du cadre de vie sain, confortable et moderne que proposait l’architecte, Paul et Lucie Cavrois lui laissent l’entière liberté de concevoir leur maison familiale. L’architecte n’hésite pas à en faire un habitat hors normes qui nécessitera trois ans de travaux. La Villa est remarquable avec sa superficie de 2400 m2 habitables, 6 m de hauteur sous plafond, 1000 m2 de terrasses sur trois étages. Il a sélectionné des matériaux nobles tels que le marbres ou encore l’acajou pour une décoration épurée et moderne avec un mobilier au confort optimal. La Villa sera inaugurée à l’occasion du mariage de l’une des filles du couple, Geneviève.  L’histoire de la Villa Cavrois va prendre un tout autre tournant lors de la Seconde Guerre mondiale. Les Cavrois sont obligés de déserter et les Allemands la transforment en caserne à partir du 28 mai 1940. À la libération, l’armée française la réquisitionne. Malgré la dégradation liée à l'usage militaire, le mobilier a été conservé. Ce n’est qu’en janvier 1947 que la famille Cavrois retourne à son domicile et décide de faire appel à l’architecte Pierre Barbe pour l’aménagement intérieur. La famille y restera jusqu’en 1985, au décès de Lucie Cavrois. Le mobilier est dispersé et la villa est rachetée pour bâtir un lotissement. Malgré qu’elle soit classée monument historique depuis 1990, la demeure est dans un état de délabrement. En 1996 est créé un comité de soutien composé de trente trois architectes pour sensibiliser le pouvoir public. Ce n’est qu’en 2001 que l’Etat achète la Villa Cavrois et la partie centrale du parc, et sept ans plus tard commencent les travaux de rénovation. Il a été décidé de restituer la villa à l’identique par rapport au plan de 1932. Il faudra attendre 2015 pour que s’achève le chantier et qu'elle soit ré-ouverte au public.  On vous propose une petite vidéo pour une immersion dans ce lieu historique ! Source photo : https://fr.wikipedia.org/wiki/Villa_Cavrois Source vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=Qw6lnOjbUrM
Conseils Immobiliers
Agence de Paris
"C'est un projet de rêve pour un créateur comme moi, qui cultive une fascination pour l'aviation et l'exploration spatiale, explique Philippe Starck. J'aimerais créer une sorte de nid confortable aux murs soyeux conçu en harmonie avec les mouvements du corps dans un espace sans gravité." Le designer propose une décoration luxueuse, modulaire et lumineuse pour les visiteurs qui auront chacun leur propre cabine. Les hublots, quant à eux, offriront une vue imprenable sur la Terre. De quoi admirer les continents et les océans confortablement depuis sa cabine ! En effet, la société Axiom a prévu dès 2020 de prendre possession de la Station Spatiale Internationale. Amener des touristes et des fans de science-fiction dans l’espace, en orbite, situé à 408 kilomètres de la Terre : un rêve qui devient réalité.
Conseils Immobiliers
Agence de Paris