voulez
vous
vivre ?

fr | en
Le blog

Les quartiers chouchous de La Rochelle - Agence La Rochelle

Conseils Immobiliers
Agence de Paris
Posté le 14/02/22
La Rochelle est victime d’un véritable engouement depuis quelques années qui ne cesse de croitre depuis le Covid au point d’avoir été élue dans le top 5 des villes préférées des français en 2021. Cette ruée vers le bord de mer à forcément des conséquences sur l’immobilier : prix au m² qui augmentent, densification de certains quartiers de la ville, pénurie de bien… faisons justement un petit tour d’horizon des quartiers les plus recherchés de ces nouveaux arrivants Rochelais. 
                                                                                                                             
Commençons par l’hyper centre de La Rochelle qui est connu comme un lieu chaleureux où il fait bon vivre : on a tous en tête l’image du port avec les 2 tours, le marché, les balades en bord de mer, les restaurants et boutiques … le quartier est avant tout reconnu pour son dynamisme et sa gaieté. C’est le quartier favori des jeunes actifs et étudiants. 60% des logements dans l’hypercentre sont des appartements de 1 à 2 pièces offrant une surface comprise entre 18 et 45m². Le prix de la location se situe quant à lui aux alentours de 15€ par m². Cependant, les jeunes ne sont pas les seuls à peupler l’hypercentre rochelais. En effet, de nombreux bâtiments ayant été réhabilités, les populations plus âgées profitent de logements à l’accessibilité renforcée, mais également de logements avec des panoramas remarquables.
Autre quartier très en vogue pour les jeunes, le quartier des Minimes. Les écoles du supérieur sont d’avantage présentes. Ainsi, la population de ce dernier est d'environ 8 000 habitants, jeunes, principalement locataires dans des biens de 40 m² en moyenne. L'immobilier dans ce quartier, plutôt récent, se compose de maisons individuelles et d'immeubles généralement situés sur le front de mer. Le prix au mètre carré d'un appartement s’élève aux environs de 4 000€ pour un appartement contre 3 500€ pour une maison. L’avantage de l’hypercentre et du quartier des Minimes est leur ouverture directe sur les quais du port, très appréciés des jeunes et personnes plus âgées qui profitent du climat favorable de La Rochelle pour flâner lors des soirées d’été et de la proximité avec tout ce que La Rochelle à de plus agréable à offrir. Contrepartie de ces logements proches de tout et de petites surfaces : une véritable saisonnalité de l’occupation des logements à lieux dans ces 2 quartiers. Dès la fin de la période scolaire, les logements voient les étudiants laisser place aux vacanciers, aspirant à profiter du dynamisme rochelais et des différents évènements qui s’y déroulent, comme les Francofolies par exemple ou le salon nautique international le Grand Pavois.
Non loin de l’hypercentre, la Genette est un ancien quartier rochelais, de 1550. Il se situe à l’ouest du parc Charruyer, l’un des plus grands espaces verts de la ville. Très apprécié pour son calme, le quartier se situe aux abords de la place Verdun. Vieux quartier bourgeois de la ville, on y apprécie particulièrement son architecture. De plus, son parc de 40 hectares fait de ce quartier un espace de promenade privilégié des rochelais. Anciennement, le quartier accueillait majoritairement des rochelais à la retraite ou sans enfant à charge. En effet, on y compte seulement trois établissements scolaires, 11 commerces et 35 arrêts de transports. Malgré tout, depuis presque 2 ans maintenant, le quartier de La Genette voit sa population changer dû à l’exode urbain qui s’opère depuis peu, notamment en provenance de la capitale. Désormais, elle accueille clairement des jeunes familles nombreuses et au pouvoir d’achat élevé. Ainsi, ce quartier est véritablement en plein changement d’identité et les écoles ont déjà vu leurs effectifs se multiplier. Pourquoi un tel engouement ? On retrouve dans le quartier de la Genette des
biens offrant pour 45% d’entre eux une surface supérieure à 100m² et plus de 5 pièces. Seules 4% des habitations de ce secteur proposent moins de 40m². De plus, le style architectural du quartier est l’un des plus singulier de la ville et en vous promenant dans le quartier, vous aurez peut-être la chance d’admirer la villa Alsace classée Monument Historique. C’est LE quartier chouchou des nouveaux habitants venant de la capitale qui ne jure que par ce secteur de la ville pour leur implantation rochelaise !
Le quartier de Fétilly se situe au nord-ouest du centre ancien de La Rochelle et est un quartier au paysage urbain et à l'ambiance calme. Depuis quelques années, l’engouement autour de celui-ci a provoqué l’émergence de sous-quartiers à savoir la Trompette, Jéricho, Bel-Air. Historiquement, c’est la demande de logement de catégories sociales moyennes ou populaires qui a conduit à l'aménagement du quartier dans les premières décennies du 20e siècle. A cette époque, les constructions se multiplient, à l'initiative de propriétaires seuls, le plus souvent pour eux-mêmes. Ainsi, pas moins de 147 maisons sont construites dans le secteur de Jéricho-La Trompette entre 1900 et 1920. Mais la grande vague de construction à Fétilly concerne toutefois les années 1920-1930, avec 263 nouvelles maisons. Après 1950, le tissu urbain se densifie par le morcellement des parcelles et la création de nouveaux lotissements. Aujourd’hui ses 3364 habitants y vivent majoritairement en famille, les propriétaires constituent 77 % de la population et les maisons sont majoritairement individuelles (environ 8 biens sur 10). On y trouve principalement trois types de maisons ; des maisons de série de deux à quatre constructions identiques, des maisons basses (toutes les deux sont caractéristiques des quartiers d'origines plus populaires) et maisons de type villa. En effet, Fétilly s'est développé à l'emplacement de terrains agricoles ponctués par quelques grandes demeures et des corps de fermes. Certains de ces bâtiments existent encore aujourd'hui : le Petit-Fétilly, le Treuildes-Noyers, la Brande et le moulin de Mireuil. Anciennement populaire et ouvrier, Fétilly a vu pendant longtemps se succéder les familles rochelaises, qui ont su rénover leurs biens, ce qui a progressivement fait prendre de la valeur à ces derniers. Ainsi, aujourd’hui, c’est un quartier recherché et attractif puisqu’il dispose également de divers services et infrastructures de transport, de commerce (60), de sport, de loisir (piscine, gymnase, skate park, boulodrome, terrains de tennis, etc.), de culture, de santé, d'éducation (2 écoles) et une proximité directe aux parcs et au centre-ville.
Connu pour son fameux chalet et pour son casino, la naissance du quartier du Mail s’opère au début du XVIIIème siècle. Celui-ci s’articule autour d’une promenade aménagée le long du front de mer. Peu après, les aménagements de l’avenue de Coligny font de celle-ci l’axe principal de l’urbanisation du quartier. Les avenues Guiton, Carnot et Coligny, bordées d’arbres, s’inspirent du modèle des larges avenues parisiennes. Le parc d'Orbigny (ancien Champ du Mail ou des Régates) vient compléter la promenade du Mail sur le front de mer, tout comme le parc Franck-Delmas, situé à l'extrémité ouest des allées du quartier.
Le quartier devient une vraie entité et continue de se développer pendant toute la première moitié du XXe siècle avec d’autres habitations plus ou moins importantes, mais aussi beaucoup d’hôtels, de cafés et de petits commerces pour le bonheur des résidents et des vacanciers.
Ainsi, Le Mail compte 77% sont propriétaires et 80% des biens sont des maisons, anciennes pour la plupart. Seulement 4% des biens font moins de 40m2 contre 52% qui en mesurent plus de 100. Très apprécié des vacanciers également, notamment pour son calme, sa verdure et sa proximité avec le centre-ville et la mer, 15.8% des biens sont des résidences secondaires.
Anciennement, Saint-Maurice était une commune puis, après avoir été scindée en trois et rattachée aux communes de Lagord, de Laleu et de La Rochelle, elle finit par rejoindre entièrement cette dernière en 1880. Pendant longtemps, la vigne et culture du blé ont occupé une place importante dans les paysages et dans les activités des habitants de ce quartier, ce qui explique que les lieux n’ont été que champs, friches, bois, marais, et vers Laleu, des vignes, pendant longtemps. On y trouvait également de nombreux moulins.
Durant la seconde moitié du 19e siècle, la population de Saint-Maurice commence à augmenter. Cependant, le développement urbain de Saint-Maurice n'intervient vraiment qu'à la fin du 19e siècle. L’installation du tramway dans la ville de La Rochelle a joué un rôle majeur dans le développement de quartier puisque la présence d’un dépôt a engendré la construction de nombreuses maisons, puis de commerces.
Pendant toute la première moitié du 20 e siècle, le quartier se développe et plusieurs lotissements sont construits. Par la suite, face à l'augmentation du nombre d'élèves, une nouvelle école est construite. Mais l'Occupation et les bombardements de la Seconde Guerre mondiale viennent freiner ce développement. Après la guerre, la reconstruction se matérialise par la création
de la cité de la Rossignolette.
Développé à partir de son bourg ancien, Saint-Maurice voit s’ériger des maisons individuelles dont plus de quatre sur dix datent de la période entre 1915 et 1948, le long des avenues Edmond-Grasset et Carnot notamment. Près de la moitié des maisons recensées sont des maisons basses de faubourg, en simple rez-de chaussée. On trouve également de nombreuses maisons de ville, à un étage, généralement implantées le long de l’avenue Carnot et de la rue Siegfried. De plus, beaucoup de biens s'inspirent de l'architecture de villégiature par leur décor,
leur forme, les décrochements de plans. Certains sont mêmes qualifiées de "villas".
En termes de transport, d’espace vert et d’éducation, Saint-Maurice est très bien desservie.
Le tiers ouest de la ville de La Rochelle, est occupé par le quartier de Laleu-La Pallice qui jusqu’à la fin du 19e siècle, était couvert de champs, de vignes, de bois et de zones marécageuses. Le quartier comprend aujourd’hui des installations portuaires, industrielles et aéroportuaires, et l’habitat s’y concentre dans le village de Laleu.
Dès son rattachement à La Rochelle, en 1880, le quartier change radicalement de visage, notamment avec la construction du port de La Pallice.
À partir de la moitié du XXème siècle, les terrains agricoles laissent place à la construction de plusieurs lotissements, dont la pénurie a affecté la population grandissante. D'autre part, en matière d’équipements et d’infrastructures, de nombreux travaux d’extension et de modernisation relancent le port de La Pallice (dont une zone industrielle de 75 hectares). Les chantiers navals assurent aussi une grande part de l'activité de cette partie de La Rochelle. À cette même période, l’aéroport de Laleu est progressivement aménagé. Enfin, la construction du pont de l'île de Ré, remplace l'ancien bac qui assurait le passage entre La Pallice et l'île.
À La Pallice, on trouve, à côté des cités patronales (cité Lefebvre, cité Migeon), de nombreux ensembles de maisons dites “ouvrières”. Les rangées de maisons, parfois de série, sont implantées le long des axes structurants du quartier. La majorité des maisons sont des petites maisons basses de faubourg, en simple rez- de-chaussée. Les maisons de ville, la plupart du temps dotées d'un étage, sont moins nombreuses. On notera aussi la présence de quelques maisons de villes plus cossues et de villas le long de l’avenue Carnot. Enfin, les activités viticoles,
maraîchères et céréalières ayant été longtemps pratiquées dans ce quartier, il reste quelques vestiges de ces pratiques agricoles dans le bâti actuel, malgré les reconstructions et les remaniements. Ainsi, d’anciennes fermes se concentrent au cœur du bourg ancien.
Situé entre le port des Minimes et la 2 ème plus belle gare SNCF de France, ce sont les cheminots et les marins qui ont marqué l’histoire du quartier populaire de Tasdon. Sa population a évolué au fil des années ; cheminots et marins ont cédé la place à des familles et des étudiants. En effet, à Tasdon-Bongraine, on dénombre 4 établissements scolaires, et pas moins de 70 commerces en tous genres ainsi que 155 arrêts de transport et une grande diversité de loisirs. De plus, le quartier se situant à moins de 10 minutes à vélo du Vieux-Port et à 6 minutes à vélo de l'Université, devrait à nouveau se rapprocher du centre, avec le projet de passerelle reliant le marais de Tasdon et la future gare routière, prévue pour le printemps 2022.
Le blog

Vous aimerez aussi

Le blog
La Rochelle est victime d’un véritable engouement depuis quelques années qui ne cesse de croitre depuis le Covid au point d’avoir été élue dans le top 5 des villes préférées des français en 2021. Cette ruée vers le bord de mer à forcément des conséquences sur l’immobilier : prix au m² qui augmentent, densification de certains quartiers de la ville, pénurie de bien… Faisons justement un petit tour d’horizon des quartiers les plus recherchés de ces nouveaux arrivants Rochelais. Commençons par l’hyper centre de La Rochelle qui est connu comme un lieu chaleureux où il fait bon vivre : on a tous en tête l’image du port avec les 2 tours, le marché, les balades en bord de mer, les restaurants et boutiques … le quartier est avant tout reconnu pour son dynamisme et sa gaieté. C’est le quartier favori des jeunes actifs et étudiants. 60% des logements dans l’hypercentre sont des appartements de 1 à 2 pièces offrant une surface comprise entre 18 et 45m². Le prix de la location se situe quant à lui aux alentours de 15€ par m². Cependant, les jeunes ne sont pas les seuls à peupler l’hypercentre rochelais. En effet, de nombreux bâtiments ayant été réhabilités, les populations plus âgées profitent de logements à l’accessibilité renforcée, mais également de logements avec des panoramas remarquables. Autre quartier très en vogue pour les jeunes, le quartier des Minimes. Les écoles du supérieur sont d’avantage présentes. Ainsi, la population de ce dernier est d'environ 8 000 habitants, jeunes, principalement locataires dans des biens de 40 m² en moyenne. L'immobilier dans ce quartier, plutôt récent, se compose de maisons individuelles et d'immeubles généralement situés sur le front de mer. Le prix au mètre carré d'un appartement s’élève aux environs de 4 000€ pour un appartement contre 3 500€ pour une maison. L’avantage de l’hypercentre et du quartier des Minimes est leur ouverture directe sur les quais du port, très appréciés des jeunes et personnes plus âgées qui profitent du climat favorable de La Rochelle pour flâner lors des soirées d’été et de la proximité avec tout ce que La Rochelle à de plus agréable à offrir. Contrepartie de ces logements proches de tout et de petites surfaces : une véritable saisonnalité de l’occupation des logements à lieux dans ces 2 quartiers. Dès la fin de la période scolaire, les logements voient les étudiants laisser place aux vacanciers, aspirant à profiter du dynamisme rochelais et des différents évènements qui s’y déroulent, comme les Francofolies par exemple ou le salon nautique international le Grand Pavois. Non loin de l’hypercentre, la Genette est un ancien quartier rochelais, de 1550. Il se situe à l’ouest du parc Charruyer, l’un des plus grands espaces verts de la ville. Très apprécié pour son calme, le quartier se situe aux abords de la place Verdun. Vieux quartier bourgeois de la ville, on y apprécie particulièrement son architecture. De plus, son parc de 40 hectares fait de ce quartier un espace de promenade privilégié des rochelais. Anciennement, le quartier accueillait majoritairement des rochelais à la retraite ou sans enfant à charge. En effet, on y compte seulement trois établissements scolaires, 11 commerces et 35 arrêts de transports. Malgré tout, depuis presque 2 ans maintenant, le quartier de La Genette voit sa population changer dû à l’exode urbain qui s’opère depuis peu, notamment en provenance de la capitale. Désormais, elle accueille clairement des jeunes familles nombreuses et au pouvoir d’achat élevé. Ainsi, ce quartier est véritablement en plein changement d’identité et les écoles ont déjà vu leurs effectifs se multiplier.  Pourquoi un tel engouement ? On retrouve dans le quartier de la Genette des biens offrant pour 45% d’entre eux une surface supérieure à 100m² et plus de 5 pièces. Seules 4% des habitations de ce secteur proposent moins de 40m². De plus, le style architectural du quartier est l’un des plus singulier de la ville et en vous promenant dans le quartier, vous aurez peut-être la chance d’admirer la villa Alsace classée Monument Historique. C’est LE quartier chouchou des nouveaux habitants venant de la capitale qui ne jure que par ce secteur de la ville pour leur implantation rochelaise ! Le quartier de Fétilly se situe au nord-ouest du centre ancien de La Rochelle et est un quartier au paysage urbain et à l'ambiance calme. Depuis quelques années, l’engouement autour de celui-ci a provoqué l’émergence de sous-quartiers à savoir la Trompette, Jéricho, Bel-Air. Historiquement, c’est la demande de logement de catégories sociales moyennes ou populaires qui a conduit à l'aménagement du quartier dans les premières décennies du 20e siècle. A cette époque, les constructions se multiplient, à l'initiative de propriétaires seuls, le plus souvent pour eux-mêmes. Ainsi, pas moins de 147 maisons sont construites dans le secteur de Jéricho-La Trompette entre 1900 et 1920. Mais la grande vague de construction à Fétilly concerne toutefois les années 1920-1930, avec 263 nouvelles maisons. Après 1950, le tissu urbain se densifie par le morcellement des parcelles et la création de nouveaux lotissements.  Aujourd’hui ses 3364 habitants y vivent majoritairement en famille, les propriétaires constituent 77 % de la population et les maisons sont majoritairement individuelles (environ 8 biens sur 10). On y trouve principalement trois types de maisons ; des maisons de série de deux à quatre constructions identiques, des maisons basses (toutes les deux sont caractéristiques des quartiers d'origines plus populaires) et maisons de type villa. En effet, Fétilly s'est développé à l'emplacement de terrains agricoles ponctués par quelques grandes demeures et des corps de fermes. Certains de ces bâtiments existent encore aujourd'hui : le Petit-Fétilly, le Treuildes-Noyers, la Brande et le moulin de Mireuil. Anciennement populaire et ouvrier, Fétilly a vu pendant longtemps se succéder les familles rochelaises, qui ont su rénover leurs biens, ce qui a progressivement fait prendre de la valeur à ces derniers. Ainsi, aujourd’hui, c’est un quartier recherché et attractif puisqu’il dispose également de divers services et infrastructures de transport, de commerce (60), de sport, de loisir (piscine, gymnase, skate park, boulodrome, terrains de tennis, etc.), de culture, de santé, d'éducation (2 écoles) et une proximité directe aux parcs et au centre-ville. Connu pour son fameux chalet et pour son casino, la naissance du quartier du Mail s’opère au début du XVIIIème siècle. Celui-ci s’articule autour d’une promenade aménagée le long du front de mer. Peu après, les aménagements de l’avenue de Coligny font de celle-ci l’axe principal de l’urbanisation du quartier. Les avenues Guiton, Carnot et Coligny, bordées d’arbres, s’inspirent du modèle des larges avenues parisiennes. Le parc d'Orbigny (ancien Champ du Mail ou des Régates) vient compléter la promenade du Mail sur le front de mer, tout comme le parc Franck-Delmas, situé à l'extrémité ouest des allées du quartier. Le quartier devient une vraie entité et continue de se développer pendant toute la première moitié du XXe siècle avec d’autres habitations plus ou moins importantes, mais aussi beaucoup d’hôtels, de cafés et de petits commerces pour le bonheur des résidents et des vacanciers. Ainsi, Le Mail compte 77% sont propriétaires et 80% des biens sont des maisons, anciennes pour la plupart. Seulement 4% des biens font moins de 40m2 contre 52% qui en mesurent plus de 100. Très apprécié des vacanciers également, notamment pour son calme, sa verdure et sa proximité avec le centre-ville et la mer, 15.8% des biens sont des résidences secondaires. Anciennement, Saint-Maurice était une commune puis, après avoir été scindée en trois et rattachée aux communes de Lagord, de Laleu et de La Rochelle, elle finit par rejoindre entièrement cette dernière en 1880. Pendant longtemps, la vigne et culture du blé ont occupé une place importante dans les paysages et dans les activités des habitants de ce quartier, ce qui explique que les lieux n’ont été que champs, friches, bois, marais, et vers Laleu, des vignes, pendant longtemps. On y trouvait également de nombreux moulins. Durant la seconde moitié du 19e siècle, la population de Saint-Maurice commence à augmenter. Cependant, le développement urbain de Saint-Maurice n'intervient vraiment qu'à la fin du 19e siècle. L’installation du tramway dans la ville de La Rochelle a joué un rôle majeur dans le développement de quartier puisque la présence d’un dépôt a engendré la construction de nombreuses maisons, puis de commerces.  Pendant toute la première moitié du 20ème siècle, le quartier se développe et plusieurs lotissements sont construits. Par la suite, face à l'augmentation du nombre d'élèves, une nouvelle école est construite. Mais l'Occupation et les bombardements de la Seconde Guerre mondiale viennent freiner ce développement. Après la guerre, la reconstruction se matérialise par la création de la cité de la Rossignolette. Développé à partir de son bourg ancien, Saint-Maurice voit s’ériger des maisons individuelles dont plus de quatre sur dix datent de la période entre 1915 et 1948, le long des avenues Edmond-Grasset et Carnot notamment. Près de la moitié des maisons recensées sont des maisons basses de faubourg, en simple rez-de chaussée. On trouve également de nombreuses maisons de ville, à un étage, généralement implantées le long de l’avenue Carnot et de la rue Siegfried. De plus, beaucoup de biens s'inspirent de l'architecture de villégiature par leur décor, leur forme, les décrochements de plans. Certains sont mêmes qualifiées de "villas". En termes de transport, d’espace vert et d’éducation, Saint-Maurice est très bien desservie. Le tiers ouest de la ville de La Rochelle, est occupé par le quartier de Laleu-La Pallice qui jusqu’à la fin du 19e siècle, était couvert de champs, de vignes, de bois et de zones marécageuses. Le quartier comprend aujourd’hui des installations portuaires, industrielles et aéroportuaires, et l’habitat s’y concentre dans le village de Laleu. Dès son rattachement à La Rochelle, en 1880, le quartier change radicalement de visage, notamment avec la construction du port de La Pallice. À partir de la moitié du XXème siècle, les terrains agricoles laissent place à la construction de plusieurs lotissements, dont la pénurie a affecté la population grandissante. D'autre part, en matière d’équipements et d’infrastructures, de nombreux travaux d’extension et de modernisation relancent le port de La Pallice (dont une zone industrielle de 75 hectares). Les chantiers navals assurent aussi une grande part de l'activité de cette partie de La Rochelle. À cette même période, l’aéroport de Laleu est progressivement aménagé. Enfin, la construction du pont de l'île de Ré, remplace l'ancien bac qui assurait le passage entre La Pallice et l'île. À La Pallice, on trouve, à côté des cités patronales (cité Lefebvre, cité Migeon), de nombreux ensembles de maisons dites “ouvrières”. Les rangées de maisons, parfois de série, sont implantées le long des axes structurants du quartier. La majorité des maisons sont des petites maisons basses de faubourg, en simple rez- de-chaussée. Les maisons de ville, la plupart du temps dotées d'un étage, sont moins nombreuses. On notera aussi la présence de quelques maisons de villes plus cossues et de villas le long de l’avenue Carnot. Enfin, les activités viticoles, maraîchères et céréalières ayant été longtemps pratiquées dans ce quartier, il reste quelques vestiges de ces pratiques agricoles dans le bâti actuel, malgré les reconstructions et les remaniements. Ainsi, d’anciennes fermes se concentrent au cœur du bourg ancien. Situé entre le port des Minimes et la 2 ème plus belle gare SNCF de France, ce sont les cheminots et les marins qui ont marqué l’histoire du quartier populaire de Tasdon. Sa population a évolué au fil des années ; cheminots et marins ont cédé la place à des familles et des étudiants. En effet, à Tasdon-Bongraine, on dénombre 4 établissements scolaires, et pas moins de 70 commerces en tous genres ainsi que 155 arrêts de transport et une grande diversité de loisirs. De plus, le quartier se situant à moins de 10 minutes à vélo du Vieux-Port et à 6 minutes à vélo de l'Université, devrait à nouveau se rapprocher du centre, avec le projet de passerelle reliant le marais de Tasdon et la future gare routière, prévue pour le printemps 2022.
Conseils Immobiliers
Agence de Paris
Que l’on soit seul ou en couple, adepte de cette fête ou totalement réticent, le 14 février est le jour de l’année dédié à l’amour. Nombreux se posent cette perpétuelle question : « de quelle manière pourrais-je célébrer notre amour ? ». Certains trouveront leur bonheur dans les bras de son/sa partenaire devant un bon film Netflix, d’autres voudront essayer de marquer le coup.  Concernant ces derniers, nous vous proposons 8 façons originales de célébrer la Saint-Valentin.  1. La candlelight                                                                          Assistez à une foule de concerts interprétés par des musiciens en direct dans certains des lieux les plus emblématiques de Paris. Retrouvez-les dans un cadre intimisme dont la seule lumière est la lueur des bougies sur scène. À l’occasion de la Saint-Valentin, Candlelight s’associe avec Cupidon lors d’un concert exclusif dans lequel vous pourrez retrouver les plus belles chansons romantiques interprétées par un duo de violons d’exception. L’évènement se déroulera le 15 février, de quoi prolonger votre petite virée romantique !  https://feverup.com/m/84611 2. embarquer pour une escapade romantique et insolite En allant sur le site : bateaux parisiens, vous avez la possibilité de réserver facilement votre place à bord de la «  croisière diner Saint-Valentin ». Parcourez la capitale au soir à travers ce bateau entièrement vitré, avec un menu gastronomique conçu exclusivement pour cette occasion sous une ambiance intimiste et feutrée. De quoi passer un moment inoubliable avec votre moitié.  https://www.bateauxparisiens.com/fr/croisieres-speciales/croisieres-saint-valentin.html?gclid=Cj0KCQiArt6PBhCoARIsAMF5wahRjZ00FKzar2p60FTFYazqljl6XH2-OTnk7V0JH2soJaxI8aD2PC8aAkDaEALw_wcB#b9 4. "LOve is in air"   Pour les plus aventureux, chercheurs de sensation forte, iFly propose une offre moitié prix pour emmener sa moitié au 7ème ciel lors d’un baptême de chute libre.  https://www.iflyfrance.com/book-now/baptême/154 4. Lorem ipsum Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur? At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti quos dolores et quas molestias excepturi sint occaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga. Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio cumque nihil impedit quo minus id quod maxime placeat facere possimus, omnis voluptas assumenda est, omnis dolor repellendus. Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet ut et voluptates repudiandae sint et molestiae non recusandae. Itaque earum rerum hic tenetur a sapiente delectus, ut aut reiciendis voluptatibus maiores alias consequatur aut perferendis doloribus asperiores repellat. 5. Lorem ipsum Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur? At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti quos dolores et quas molestias excepturi sint occaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga. Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio cumque nihil impedit quo minus id quod maxime placeat facere possimus, omnis voluptas assumenda est, omnis dolor repellendus. Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet ut et voluptates repudiandae sint et molestiae non recusandae. Itaque earum rerum hic tenetur a sapiente delectus, ut aut reiciendis voluptatibus maiores alias consequatur aut perferendis doloribus asperiores repellat.
Conseils Immobiliers
Agence de Paris