voulez
vous
vivre ?

fr | en
Le blog

voulez
vous
vivre ?

Le Blog

        TOUS LES GOÛTS SONT DANS LA NATURE - 3ème partie    Face à la prise de conscience des enjeux écologiques planétaires, l'architecture se doit aujourd'hui d'être éco-responsable. Après l’architecture biomorphique, l’architecture écologique, notre 3ème chapitre s’intéresse cette fois à la transformation architecturale, sujet indissociable de la question urbaine : la réutilisation pour ouvrir la voie à une renaissance, le recyclage pour stimuler de nouveaux usages. Au cours des dernières décennies, les bâtiments comme les infrastructures ont offert des exemples de mutation réussie. La métamorphose de l’existant par adaptation à de nouveaux programmes est ancienne. Mais dans les années 1960 la démolition systématique de certains quartiers était devenue la règle. Devant ce phénomène, certaines voix à l'époque se sont élevées ainsi qu’en témoigne l’adage de Carlos Scarpa « conserver, c’est transformer ». Pour bien saisir l’importance de cette formule dans son contexte, il faut rappeler que la rénovation à ce moment là n’était pas considérée par le plus grand nombre, comme acte de création à part entière.   Depuis les années 1980, diverses démarches ont confirmé qu’il était possible de transformer avec un grand talent architectural le patrimoine moderne. C’est l’exemple de Ricardo Bofill avec la Fàbrica à Barcelone. Parler de l’art de la transformation, c’est parler tout simplement de l’essence même de l’architecture, à savoir, transformer les situations naturelles comme les situations bâties, les paysages cultivés, habités comme les villes, leurs quartiers et leurs périphéries.  Réutiliser, recycler, c’est la logique de l’époque, une démarche qui s’apprécie à l’aune des stratégies à déployer dans une optique durable. Réversibilité rime alors avec mutabilité. Il s’agit de donner une seconde vie (voire une troisième) à des architectures de qualité comme à des constructions bien plus banales. La réversibilité invite à régénérer des espaces abandonnés, comme à Detroit aux Etats-Unis, ville « monofonctionnelle » qui a dû s’adapter pour faire face à la crise industrielle. Ainsi, surnommée « MotorCity » — on y fabriquait presque toutes les voitures américaines –, elle est en passe de devenir « Farm-Ville » pour désigner son potentiel de reconversion en une véritable ferme urbaine et communautaire. La réversibilité apparaît dès lors comme un véritable levier économique capable de répondre à l’obsolescence des programmes. La mutabilité des espaces et leur métamorphose invitent les acteurs de la ville à avoir une lecture intelligente du bâti, autrement dit à anticiper les usages du futur. Transformer, c’est donc ré-imaginer, réinterpréter, reprogrammer, par exemple des usines ou des abattoirs en lieux culturels, des bureaux en logements (et le phénomène télé-travail devrait accélérer la transformation de ces bureaux fantômes en logements…) Autant de mutations qui proposent de se glisser dans les habits de la modernité d’une époque.                                                                                                                **** Pour notre 52ème Newsletter qui met à l’honneur la transformation architecturale et ce défi des nouveaux usages, nous vous présentons notre dernière nouveauté : un véritable Loft aux volumes spectaculaires, illustration parfaite d’une conversion réussie d’un bâtiment industriel en habitation unique. Notre rubrique 'l'Art et la Manière' vous emmène à Bordeaux, sur les rives de la Garonne; on vous présente ici (pour ceux qui ne le connaissent pas déjà) l'écosystème de DARWIN, un lieu alternatif issu d'une friche militaire, classé 2ème lieu le + visité à Bordeaux. Puis direction l’Italie à Turin, avec la transformation du LINGOTTO, ancienne usine Fiat par Renzo Piano , icône de la transition du monofonctionnel au multifonctionnel.   Retour dans les Landes (un peu brutal, certes), à Tarnos, pour découvrir un endroit génial...un atelier de restauration de vieux vélos tenu par un passionné, Julian. Pour conclure, la Home-Box vous explique comment transformer un local commercial en habitation et vous fait découvrir REZAK, une association biarrotte pas comme les autres qui, figurez-vous, sublime nos déchets (oui, oui)!   Abracadabra!   Julie LAMBOLEY Directrice des agences Pays-Basque et Landes   Sources : Crédits photo header :     LE BIEN DE LA SEMAINE En vente chez Ateliers Lofts et Associés Pays-Basque     SPLENDIDE LOFT AVEC PATIO ET PARKING À BIARRITZ   Biarritz, dans un quartier résidentiel, à l'abri des regards, splendide loft de 211m2 avec patio offrant des volumes exceptionnels. Le RDC dispose d'un vaste espace de réception baigné de lumière et offrant un séjour/salle à manger avec sa cuisine ouverte équipée. Ce même niveau accueille une chambre avec dressing, une salle de bain, un espace buanderie ainsi qu'un bureau. Un escalier design en métal mène au niveau superieur qui propose deux grandes suites avec salle d'eau et wc, un grand dressing ainsi qu'un espace bureau/chambre.   A l'exterieur, un patio intime de 60m2 exposé sud-ouest confère à ce bien un esprit convivial. Le béton, le métal et le verre, matériaux dominants de cette réhabilitation font de cet espace contemporain un lieu de vie unique. 4 places de parking et une annexe de 16m2 pour 2 roues agrémentent cet ensemble rare au calme absolu et à quelques pas des commodités.     Retrouvez la description complète de ce bien sur: ateliers-lofts.com         ​                 L'ART ET LA MANIÈRE DE DÉCOUVRIR NOTRE RÉGION   L'ECOSYSTÈME DE DARWIN, LIEU ALTERNATIF ET LABORATOIRE D'INITIATIVES À BORDEAUX   Texte: Lisa Domergue pour Carenews, 07/20   Visiter Bordeaux sans se rendre à Darwin, c’est un peu comme faire l’impasse sur la Tour Eiffel à Paris. Deuxième lieu le plus visité de la ville, cette ancienne caserne militaire accueille tous les ans plus de 700 000 visiteurs. Un tiers-lieu avant-gardiste qui fait cohabiter depuis plus de dix ans entreprises, associations, projets expérimentaux et grand public.   Cette ancienne caserne militaire a été rachetée en 2010 par le Groupe Evolution, la holding créée par Philippe Barre (le créateur du lieu) pour aider des projets innovants respectueux de l'environnement. (...) Difficile à l’époque d’imaginer que cette friche industrielle deviendrait le deuxième lieu le plus visité de Bordeaux.   Chaque année, les 700 000 visiteurs viennent travailler dans les 6 000 mètres carrés d’espace de coworking, manger au Magasin Général, le plus grand restaurant bio de France, se retrouver entre amis pour boire une bière artisanale de la Brasserie de la Lune, chiner dans le bric-à-brac d’Emmaüs, rider dans le skatepark indoor Le Hangar, se balader dans la « zone d’agriculture urbaine expérimentale (ZAUÉ) » la ferme Niel  ou encore acheter des Veja d’occasion dans le nouveau concept store qui a récemment ouvert ses portes. Cette friche urbaine rénovée abrite même le lycée alternatif Edgar Morin (LEM).   La particularité la plus singulière de Darwin est probablement sa capacité à faire cohabiter entreprises, associations et coopératives. Au total, 230 entreprises locataires sont hébergées dans les 6 000 mètres carrés de coworking et de bureaux, et il ne s’agit pas uniquement de structures de l’ESS : on y trouve des entreprises à mission comme des sociétés classiques. Des structures qui généreraient un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros. 40 résidentes, fédérées autour de l’association La 58ème, viennent également enrichir le lieu.   Le tiers-lieu repose sur un modèle économique rentable, notamment grâce aux loyers versés par les entreprises locataires qui permettent, entre autres, d’amortir le coût de la réhabilitation des bâtiments. En plus de cela, chaque entreprise doit reverser 5 % de son chiffre d’affaires au site, qui réinjecte le montant dans la Darwin Foundation. Ce fonds de dotation a vocation à financer et pérenniser les initiatives à but non lucratif de Darwin, comme les jardins potagers en permaculture de la ferme Niel, ou encore le village associatif qui accueille cinq familles réfugiées. (...)   L’un des postulats fondateurs de l’écosystème Darwin est de « ne plus placer l’homme en haut de la pyramide mais parmi tous les êtres vivants ». En réhabilitant l’ancienne caserne militaire, les darwiniens ont donc tout mis en œuvre pour que les différentes structures soient aussi éco-responsables que possible. (...)   Crédits photos : Carenews.com, Darwin             L'ART ET LA MANIÈRE DE DÉCOUVRIR LE PATRIMOINE  "D'AILLEURS"     L'USINE LINGOTTO À TURIN, UN EXEMPLE DE MUTATION RÉUSSIE   Le site FIAT du Lingotto qui se trouve naturellement au cœur de la ville de Turin, a été l’un des principaux sites industriels de la maison piémontaise. Situé dans le quartier de Nizza Millefonti, au sud-est de Turin, il abrite toujours le siège et les bureaux du constructeur italien ainsi qu'un ensemble d'activités commerciales variées.   Le chantier colossal en béton armé (principal matériau de la construction) a démarré en 1915; un projet pensé et réalisé par l’architecte-ingénieur Giacomo Mattè Trucco et son équipe composée entre autres de Francesco Cartasegna et Vittorio Bonadè Bottino. L'usine fut inaugurée en grande pompe en 1923 en présence du Roi d’Italie. Les travaux d’extension se poursuivirent jusqu’en 1930.   L’usine de 5 étages comprenait deux corps de bâtiments longitudinaux, destinés à la production des automobiles. À chaque extrémité, FIAT ajouta, entre 1923 et 1926, deux rampes hélicoïdales. Cela permettait ainsi aux voitures de pouvoir passer directement du rez-de-chaussée à la piste d’essais (chaîne de montage en spirale), astucieusement installée sur le toit de l’usine. Le circuit aérien est composé de deux parties rectilignes de 400 mètres et de deux courbes paraboliques inclinées. Les rampes en colimaçon permettaient ensuite de faire redescendre les voitures ainsi testées.   L'imposant bâtiment abritait à la fois les ateliers de fabrication et la direction de FIAT. Le reste des services administratifs et la cantine du personnel étaient quant à eux situés dans un autre bâtiment indépendant celui-ci construit en 1926. Des dizaines de modèles d’automobiles sont sortis des chaînes de fabrication de lieu incroyable pendant de longues années. La fabrication cessera en 1982, le dernier modèle fabriqué étant la Lancia Delta.   En 1985, FIAT chargea le grand architecte génois Renzo Piano, (à qui l'on doit d'innombrables ouvrages un peu partout dans le monde et notamment celui du Centre Pompidou - Beaubourg à Paris), de transformer ce lieu gigantesque en centre polyvalent.   Symbole de l'« archéologie » industrielle, l'usine a été recoupée lors d'un laborieux processus de transformation avec diverses utilisations : tertiaire, logements et hôtels, et des activités culturelles. À l'extérieur la structure a été conservée en l'état, mais à l'intérieur tout a été modifié pour répondre aux nouvelles contraintes de fonctionnement.   Au fil du temps, dans les nombreux volumes du Lingotto, on a créé le centre des expositions en 1992, le centre des congrès et l'auditorium Giovanni Agnelli en 1994, deux hôtels en 1995, un centre de services, de nombreux bureaux de représentation, un centre commercial avec des dizaines de commerces, bars et restaurants en 2002, un héliport. À partir de 1997, le siège des directions du groupe Fiat est revenu dans le bâtiment indépendant de bureaux. En 2002 la pinacothèque Giovanni e Marella Agnelli a été inaugurée. L'architecte Renzo Piano a déclaré, à cette occasion, avoir voulu recréer au Lingotto « une partie originelle de la ville ». La piste d'essais des voitures a été réaménagée et sert actuellement à la présentation de nouveaux modèles et est ouverte au public.   Sources texte : italy-villas.fr (Colette Fitzpatrick), autonewsinfo.com, wikipedia Crédits photos : archilovers.com, Angelo Luisi Montenegro                          SANTA'S WORKSHOP CYCLE VINTAGE ATELIER DE RÉPARATION DE VÉLOS ANCIENS      LE CYCLE RECYCLÉ   Julian, le propriétaire des lieux vous accueille dans son petit atelier du Santa’s Worshop Cycle Vintage situé à Tarnos à deux tours de roues du Pays basque, où il rénove et personnalise toutes sortes de vélos anciens afin de pouvoir leur donner une seconde vie ! Ses services:   - Rénovation et/ou personnalisation de votre vélo ancien - Réparation et service de vélo classque - Montage à la carte et customisation - Vente de vélos anciens et pièces d’occasion - Création et personnalisation de caisse en bois - Création artisanale avec pose de guidoline en cuir et/ou gomme laque - Atelier personnalisé : possibilité par vous même de monter ou réparer votre vélo avec conseils à l’appui - Récupération de vélo ancien (même endommagé)   L'histoire de Julian et sa passion en quelques mots   Originaire du Pays basque et infirmier de profession à l'origine, Julian a tiré profit de ses diverses expériences à l'étranger et notamment en Autsralire pour se découvrir une véritable passion pour les vélos anciens. Là-bas, il fera ses armes dans 2 différents ateliers "La Bohème Pignon Fixe " et "Mottainai Cycles" en y apportant sa french touch. A son retour en France il décide de créer son propre workshop à Biarritz, qu'il délocalisera quelques années plus tard à Tarnos dans les Landes.    3 possibilités pour avoir le vélo Vintage de vos rêves   Chaque vélo qui sort de l’atelier ne ressemble à aucun autre! - Première option, vous amenez un vélo pour le restaurer; un vieux vélo récupéré dans votre cave, celle des grands parents ou des voisins. - Deuxième option, vous choisissez un des cadres disponibles, et de cette base vous constituez le reste du vélo (choix du pédalier, des pédales, du guidon, de la selle etc…). - Troisième et dernière option, vous craquez pour un des exemplaires à vendre, quelques modèles tout faits sont disponibles à la vente à l’atelier !   Qu'on se le dise, Julian est un éco-artiste de la bicyclette. Laissez-lui votre vieux vélo, il vous rendra une pièce collector!   *Recommandé par nos équipes*    Découvrez l'atelier sur Instagram santasworkshopcycle   Adresse: 5 rue de la Cité à Tarnos   Sources textes: https://asxva21.com, havingfun.fr, Kindabreak              LA HOME BOX  Ou comment s'informer & se divertir depuis chez soi     COMMENT TRANSFORMER UN LOCAL PROFESSIONNEL EN HABITATION?   Il est possible de transformer un local professionnel en logement. Il s'agit d'un changement de destination qui doit respecter les règles d'urbanisme. Si le local est situé dans une copropriété, vous devrez également tenir compte de son règlement.   A lire      QUAND LES DÉCHETS DES UNS DEVIENNENT LA MATIÈRE PREMIÈRE DES AUTRES...   "Agir contre l'invasion des déchets plastiques" est la mission de RESAK. Cette association basée à Biarritz, revalorise des déchets plastiques par la création de nouveaux objets via les solutions low-tech "precious plastic". Une belle initiative pour trouver des solutions à la pollution plastique sur les littoraux sud Landes et Pays Basque.   @resak.preciousplastic   Une idée géniale       Retrouvez l'ensemble de nos biens sur www.ateliers-lofts.com   ATELIERS LOFTS & ASSOCIÉS PAYS BASQUE  1, avenue d'Ossuna 64 200 BIARRITZ Tél: 05.59.24.67.48 E-mail: biarritz@ateliers-lofts.com   ATELIERS LOFTS & ASSOCIÉS LANDES 2, avenue du Bourret 40 130 CAPBRETON Tél: 05.58.89.28.41 E-mail: landes@ateliers-lofts.com      Nos agences en France: http://www.ateliers-lofts.com/fr/groupe-agences             Vous avez reçu cet email car vous êtes inscrits sur www.ateliers-lofts.com Se désinscrire  
Newsletters
Agence de Pays-Basque / Landes

LA NEWSLETTER